•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La consommation de cannabis près de jeunes enfants déconseillée par des experts

Une feuille de cannabis
Un homme tient une feuille de cannabis. Photo: iStock
Radio-Canada

À quelques semaines de la légalisation du cannabis au Canada, des experts ontariens mettent en garde les parents contre l'usage de la marijuana à proximité de jeunes enfants.

Un dépliant a été publié sur ce sujet par le Centre de ressources sur la maternité, les nouveau-nés et le développement et l'éducation des jeunes enfants de l’Ontario. Les experts suggèrent, entre autres, de ne jamais consommer du cannabis durant la grossesse. On donne également des conseils pour les parents qui souhaiteraient consommer le produit devant les enfants.

Être sous l’influence de cannabis affecte votre comportement en tant que parent, note-t-on dans la brochure.

Vous pourriez manquer des signes importants, comme lorsque votre enfant a faim ou il a besoin d’être réconforté. Être attentif au besoin de son enfant est important à son développement, ajoute-t-on.

Un document ouvert.Un dépliant sur l'usage du cannabis a été publié par le Centre de ressources sur la maternité, les nouveau-nés et le développement et l'éducation des jeunes enfants de l’Ontario. Photo : Radio-Canada

Des effets secondaires

Dr James MacKillop, qui étudie les effets du cannabis sur le corps humain, explique l'existence de risques que les parents doivent garder en tête.

Aucune quantité de cannabis n’est bonne près d'un enfant.

Dr James MacKillop, directeur du Centre Peter Boris sur les dépendances

Dr MacKillop compare la consommation de cannabis à celle de l’alcool, tout en ajoutant que les effets de la marijuana se font sentir plus longtemps dans le corps.

Même pour un consommateur occasionnel, il est possible de voir des niveaux de THC dans le sang pendant une longue période, note-t-il.

Il souligne également que le cannabis peut être absorbé dans le corps par de la fumée secondaire.

Les enfants qui sont exposés à de la consommation de cannabis de manière fréquente peuvent en ressentir les effets, insiste le directeur du centre situé à Hamilton.

Un homme avec des lunettesJames MacKillop, directeur du Centre Peter Boris sur les dépendances à Hamilton. Photo : Radio-Canada

Le gouvernement ontarien a déposé un projet de loi la semaine dernière afin de permettre la consommation de cannabis dans les lieux publics au même endroit où il est permis de consommer du tabac.

Le gouvernement assure vouloir protéger les jeunes, mais selon le Dr MacKillop, il vaut mieux limiter le plus possible l’exposition à la fumée secondaire.

Inquiétudes chez une mère

Michelle Bilodeau, dont la fille a presque deux ans, consomme du cannabis à l’occasion.

Bien qu’elle assure ne jamais fumer le produit devant sa fille, elle consomme des produits dérivés de la marijuana quand elle le souhaite, comme de l’huile.

Une femme avec un enfant sur ses jambesMichelle Bilodeau souhaite enseigner la consommation responsable du cannabis à sa fille. Photo : Radio-Canada

Malgré sa consommation personnelle, Mme Bilodeau est inquiète lorsqu’elle pense que sa fille pourrait être exposée à de la fumée secondaire.

C’est la même chose que pour la fumée secondaire de cigarette, note-t-elle.

Je vais essayer que ma fille ne soit pas exposée à des gens qui fument de la marijuana, ajoute la femme de 39 ans.

Mme Bilodeau souhaite enseigner à sa fille la consommation responsable de la marijuana.

La marijuana sera légalisée au pays le 17 octobre prochain.

Avec des informations de CBC

Santé publique

Santé