•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aries,  un chien dressé qui a du mordant

Vanessa Durand et son chien Aries
Vanessa Durand et son chien Aries Photo: Radio-Canada / fureteuse-aries-vanessa-protection

Par un beau dimanche après-midi, près de Prince Albert, en Saskatchewan, Aries, le jeune berger belge de la Fransaskoise Vanessa Durand, court à toute vitesse vers le dresseur Jason Arsenault et agrippe son bras avec vigueur. Je ressens une poussée d'adrénaline en voyant cette séance d'entraînement de sport canin de protection se dérouler devant mes yeux.

Le reportage de la Fureteuse fransaskoise Nicole Lavergne-Smith

Même si cette séance est intense, tout le monde est heureux, même Aries! Peu connus en Saskatchewan, les adeptes de ces sports de protection, comme Vanessa Durand, aimeraient que ceux-ci gagnent en popularité.

Tous les dimanches, la Fransaskoise de 25 ans prend la route à partir de Saskatoon avec son chien Aries. Ensemble, ils se rendent au centre d’entraînement Arsenal K9, à MacDowall, près de Prince Albert.

Les sports canins de protection sont davantage connus en Europe qu'au Canada. Il y a différentes variantes, comme le ring français, le mondioring et le Schutzhund. Les entraînements comprennent des épreuves telles que le saut, l’obéissance et la morsure.

Vanessa Durand a toujours été intéressée par les prouesses canines, mais ce n’est que l’an passé qu’elle a acheté un chien bien spécial, Aries. Ce dernier a les sports canins dans le sang, puisqu'il vient d'une lignée de champions européens.

Maintenant, elle est devenue accro à ces rendez-vous hebdomadaires et elle a de grands espoirs pour Aries, un chien facile à dresser, me confie-t-elle.

Je suis tombée en amour avec ce sport. C'est spécial de voir ce que tu es capable de faire avec un chien.

Vanessa Durand
Jason Arsenault et son chien BaccoJason Arsenault et son chien Bacco. Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne-Smith

Jason Arsenault, le propriétaire d’Arsenal K9, est un professionnel du dressage de chiens. L’an dernier, il a suivi une formation spéciale en Caroline du Nord sur les sports canins de protection.

Chaque dimanche, c'est lui qui enseigne aux participants les rudiments de ces différents sports.

Le dresseur explique qu’il y a une grande différence entre un chien de protection et un chien qui fait des sports de protection. Dans les sports canins de protection, les chiens sont concentrés sur des pièces d’équipement et non sur la personne.

« Ceux qui ne connaissent pas le sport pensent que c’est violent, mais ça ne l’est vraiment pas. Il y a une différence entre le sport de protection et un chien de protection professionnel », précise-t-il.

Son chien Bacco bénéficie évidemment des connaissances de son maître. Le chien, âgé de 2 ans, écoute son maître et suit chaque commande parfaitement.

Jason adore voir les chiens se développer. Il croit que le chien de Vanessa, Aries, a beaucoup de potentiel.

Une photo des trois chiens de Vanessa Durand, Aries, Sly et Echo. Vanessa Durand possède trois chiens à la maison, mais Aries est le seul à s'adonner aux sports de protection. De gauche à droite, Aries, Sly et Echo. Photo : Vanessa Durand

« Les bergers belges sont une race de chiens vraiment intelligente, ils apprennent vraiment vite », affirme Vanessa.

Cette dernière a la ferme intention de continuer à participer à ce type de sports avec son chien.

Elle caresse même le rêve de pouvoir, un jour, élever plusieurs bergers belges et d’avoir sa propre école de dressage de chiens.

Saskatchewan

Animaux