•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Pierre Nadeau : Dynamisme, audace et charisme

    Dans un studio de télévision, pendant une répétition, l'animateur Pierre Nadeau est
assis sur un fauteuil, les bras croisés sur sa poitrine.

    Le journaliste et animateur Pierre Nadeau, en septembre 1976.

    Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Karsenty

    Radio-Canada

    Le journaliste Pierre Nadeau s'est éteint. Au cours d'une carrière s'échelonnant sur quatre décennies, il sera devenu une figure dominante de l'information. Découvrez dans nos archives quelques moments de son parcours comme animateur, correspondant et grand reporter.

    Pierre Nadeau a laissé sa marque avec des reportages aux quatre coins de la planète. Toujours prêt à bouger pour se retrouver au cœur de l’action, le journaliste a accompagné de grands événements de l’histoire contemporaine.

    Dans son autobiographie, L’Impatient, il confiait ne pas aimer rester en place. Cela se reflète dans nos archives par la variété d’émissions auxquelles il a participé. Nous vous en présentons un mince échantillon.

    L’audace du jeune premier

    Voici la première apparition de Pierre Nadeau dans nos archives. Le jeune annonceur travaille alors à Radio-Canada depuis moins d’un an. À l’émission de variétés Au P’tit café du 31 décembre 1957, il participe à un sketch humoristique sur le thème du passage à la nouvelle année.

    Tôt dans sa carrière, Pierre Nadeau se promène pour capter l’air du temps. Comme dans ce long reportage diffusé le 29 novembre 1959 dans lequel il enquête sur la Beat generation.

    Dans un pays où la préoccupation majeure est d’être comme tout le monde, eux veulent être à part. Et le soir, Greenwich tout allumé devient un immense lieu de rendez-vous pour ceux qui cherchent.

    Le journaliste Pierre Nadeau

    Pour bien comprendre ce mouvement, Pierre Nadeau s’empreint de l’ambiance de Greenwich Village, à New York. Il se balade dans le quartier, assiste à une soirée de poésie, à une fête, et s’entretient avec quelques beatniks, dont le précurseur Jack Kerouac.

    Le jeune reporter aime se placer au centre de l’action. Cela ne pourrait être plus vrai dans ce reportage à l'émission Aujourd’hui du 10 octobre 1963 sur un nouveau sport en vogue : le vol à voile. Pierre Nadeau fait une envolée à bord d’un planeur et commente simultanément son expérience.

    Je me sens un petit peu vert. Pour ne rien vous cacher, je me sens un peu petit vert…

    Le journaliste Pierre Nadeau

    Au cœur de l’actualité

    Le journaliste Pierre Nadeau, derrière le micro, à la tribune du bulletin de nouvelles Le Point.

    Pierre Nadeau, à l'animation du Point, en octobre 1969.

    Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Karsenty

    C’est dans les années 60 que la carrière de Pierre Nadeau s’oriente vers le journalisme politique. Il sera amené à couvrir quelques grands événements qui traceront l’histoire du 20e siècle. C’est aussi durant cette période qu’il devient correspondant de Radio-Canada à Paris.

    Les États-Unis ont le triste record des exécutions politiques.

    Le journaliste Pierre Nadeau

    Le 7 juin 1968, on lui confie par exemple l’émission spéciale à la suite du décès du sénateur Robert F. Kennedy.

    Pierre Nadeau résume dans cet extrait les circonstances de l’attentat contre le candidat aux primaires démocrates à l’hôtel Ambassador et ses dernières heures à l'hôpital Good Samaritan de Los Angeles.

    Au milieu des années 60, il part trois semaines au Vietnam afin de témoigner de la guerre.

    « Il s’agissait d’aller au Vietnam pour raconter deux et trois histoires sous la forme de topos qui permettraient aux téléspectateurs de voir quelqu’un de chez eux sur place et avec sa sensibilité pour traduire certains aspects de ce conflit qui occupait vraiment l’intérêt, l’attention de tous les pays du monde », expliquera-t-il en 2015 au journaliste Marc Laurendeau dans le cadre des Grands Reportages.

    À l’émission Caméra 66 du 10 octobre 1966, Pierre Nadeau présente un premier reportage sur Saïgon, capitale du Vietnam-Sud et sur le delta du Mékong. « Qui gagne le delta gagne la guerre », annonce-t-il.

    Pierre Nadeau fait le tour du monde, mais ne couvre pas que les conflits. Ce reportage du 8 mai 1964 au magazine quotidien Aujourd’hui nous montre une tout autre facette de son travail.
    Dans une tenue des plus décontractées, Pierre Nadeau relate son expérience au Festival de Cannes tout en se promenant au bord de la mer, près de la Croisette. Une mise en scène soignée pour cet entretien téléphonique avec les animateurs Michelle Tisseyre et Jacques Languirand.

    Enfin, à vous voir, vous serez bientôt vous-mêmes vedette de cinéma! Faites attention, vous avez l’air en pleine forme!

    L'animatrice Michelle Tisseyre

    La référence en actualité internationale

    Dans un studio de télévision, Pierre Nadeau est debout, souriant, devant un gros globe terrestre.

    Le journaliste et animateur Pierre Nadeau, en février 1974.

    Photo : Radio-Canada / André Le Coz

    Les années 70 constituent de son propre aveu la plus belle période de la carrière d’animateur et de journaliste de Pierre Nadeau. Il lance notamment le magazine hebdomadaire Le 60 qui présente des enquêtes, des reportages variés sur l'actualité canadienne et surtout, qui permet à son équipe de se déplacer à l’international.

    Synthèse vivante de tous les événements qui se déroulent au Canada et dans le monde, Le 60 témoigne de l’actualité.

    L’annonceur Charles Dussault dans l’autopublicité du magazine Le 60

    Cette autopublicité du 60 en 1975 témoigne bien de la notoriété de Pierre Nadeau à l’époque. Au cours de cette même année, il remporte d’ailleurs le Concours du plus bel homme au Canada, organisé par l’animatrice Lise Payette!

    Le journaliste Pierre Nadeau sur le plateau de l'émission Appelez-moi Lise aux côté de l'animatrice Lise Payette.

    L'animatrice Lise Payette présente le journaliste Pierre Nadeau, un des dix candidats au titre de plus bel homme du Canada, le 15 février 1974.

    Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Karsenty

    En 2001, il confiera à l’animateur Stéphan Bureau n’avoir jamais autant bougé qu’au temps du 60. Au cours d’une même semaine, il pouvait partir outre-mer en reportage, revenir pour présenter l’émission, puis préparer les prochains sujets durant la fin de semaine.

    Dans ce court extrait du magazine Le 60 du 17 décembre 1974, Pierre Nadeau se retrouve sur la ligne de feu, à Beyrouth. À travers ce reportage intitulé Entre le fusil et l’olivier, il souhaite dresser un portrait du conflit israélo-palestinien.

    L’avion israélien qui passe au-dessus de sa tête et la sirène de Beyrouth qui retentit nous indiquent qu’il n’a pas choisi un moment de trêve pour se rendre sur place.

    Télémag est une autre émission associée à Pierre Nadeau et qui a eu, tout comme Le 60, des cotes d’écoute impressionnantes.

    « Nous aurons aussi des interviews style sur la sellette et des face-à-face sur les questions d’actualité », annonce Pierre Nadeau dans cette introduction de la première émission, le 20  septembre 1977.

    Après avoir captivé les téléspectateurs avec ses fines analyses aux quatre coins de la planète, Pierre Nadeau sera désormais reconnu comme un intervieweur redoutable…


    Pierre Nadeau a reçu de nombreux honneurs au cours de sa carrière : Chevalier de l’Ordre national du Québec en 1992, Grand Prix de l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision en 2001 et Prix hommage Judith-Jasmin en 2008.

    Le reportage au Téléjournal du 6 décembre 2008 soulignant ce dernier prix a comme particularité d’être présenté par sa fille, Pascale Nadeau.

    Je vous invite donc à regarder ce reportage de mon collègue Jean-Hugues Roy sur ce grand journaliste, mon père, Pierre Nadeau.

    Pascale Nadeau
    Encore plus de nos archives

    Commentaires fermés

    L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

    Archives

    Société