•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les promesses phares sur lesquelles sera jugé le gouvernement Legault

François Legault tient un document en regardant la caméra, derrière un podium.
Francois Legault a promis mardi de respecter les engagements pris en campagne électorale. Photo: La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Les Québécois ont porté au pouvoir la Coalition avenir Québec (CAQ). Mais au-delà de la volonté de changement qui s'est clairement exprimée, connaissez-vous les priorités du parti qui formera le prochain gouvernement?

1. Freiner l’immigration

La question de l’immigration a assurément teinté toute la campagne. François Legault s’est engagé à réduire de 52 000 à 40 000 le nombre d’immigrants admis annuellement au Québec. Cela implique une baisse de 20 % dans les trois catégories d’immigrants, soit économique, réfugiés et regroupement familial.

Le chef de la CAQ a également fait couler beaucoup d’encre avec son projet de test des valeurs et de connaissance du français auquel seraient soumis les nouveaux arrivants après avoir passé trois ans au Québec et qui pourrait mener à leur expulsion s’ils y échouent.

2. Réformer le mode de scrutin

François Legault s’est formellement engagé à procéder à une réforme du mode de scrutin pour passer à un système proportionnel mixte « dès la première année ».

Le Parti québécois et Québec solidaire l’appuient, mais le Parti libéral s’y oppose et soutient que l’unanimité des élus est nécessaire. « Je pense qu’une campagne électorale, c’est suffisant pour avoir la légitimité de changer le mode de scrutin », a rétorqué François Legault.

3. Offrir la maternelle 4 ans pour tous

La CAQ veut offrir des places en prématernelle à tous les petits Québécois à moyen terme. L’objectif est de déceler les troubles d’apprentissage et d’intervenir tôt auprès des enfants vulnérables.

M. Legault estime que l’ajout de nouvelles classes dans les écoles et l’embauche de professeurs pour ces enfants supplémentaires coûteront environ 450 millions de dollars par année. En échange, cela libérera 22 000 places dans les garderies. La maternelle 4 ans ne sera toutefois pas obligatoire.

Une résidence pour aînés envisagée par la CAQLe projet de la Coalition avenir Québec afin de remplacer les CHSLD. Crédit : image tirée d'une vidéo de la CAQ Photo : Radio-Canada

4. Construire des « Maisons pour aînés »

La CAQ veut remplacer les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) par des « Maisons pour aînés ». Ce « projet d’une génération » a été le premier engagement de François Legault au cours de cette campagne. Ces petites unités climatisées accueillant un maximum de 130 personnes devraient remplacer complètement les CHSLD d’ici 2038. La première phase du projet coûtera 1 milliard de dollars.

5. Soutenir les soins à domicile

François Legault a soutenu, pendant la campagne, qu’il investirait 800 millions de dollars sur quatre ans pour améliorer les soins et les services à domicile offerts aux personnes âgées. Les CLSC pourront embaucher davantage de ressources professionnelles et les aînés auront de l’aide domestique chez eux pour l’élaboration des repas, les soins d’hygiène et le ménage. La CAQ souhaite également élaborer une nouvelle politique nationale sur les soins à domicile.

6. Doubler le crédit d’impôt pour les aidants naturels

La CAQ augmentera le crédit d'impôt offert aux aidants naturels à 2500 $ par année, contre 1176 $ à l'heure actuelle, en plus de soutenir la construction de 20 maisons Gilles-Carle, destinées à offrir un répit aux aidants naturels. Le parti compte également présenter une politique nationale sur les proches aidants, qui sera conçue après consultation avec les groupes concernés.

7. Aider les couples infertiles

La CAQ s’est engagée à financer un premier cycle de traitement de fécondation in vitro à partir de 2020, soit après la mise en place de nouvelles balises visant à éviter un dérapage des coûts. M. Legault a estimé qu’il en coûterait 16 millions de dollars par année.

Vue arrière d'une fille qui tient la main de ses parents en marchant dans la rue.Une famille Photo : iStock

8. Bonifier l’allocation pour les familles

Les familles ayant un revenu de 107 000 $ ou moins recevront un montant annuel supplémentaire de 1200 $ par enfant, à compter du deuxième enfant. Pour le premier enfant, le montant minimal, qui est actuellement de 630 $, serait porté à 1000 $. Cette mesure, qui sera implantée progressivement sur quatre ans, devrait coûter 763 millions de dollars. Elle vise à corriger un système qui, selon la CAQ, pénalise les familles nombreuses.

9. Uniformiser la taxe scolaire

François Legault veut harmoniser le taux de taxation scolaire et le ramener au niveau le plus bas actuellement, soit 10,54 cents par tranche de 100 $ d’évaluation foncière. Cette mesure coûtera 700 millions de dollars sur la durée d'un premier mandat. La CAQ s’est également engagée à décréter un gel des taxes scolaires. Le réseau de l’éducation devrait recevoir un soutien financier accru pour compenser la perte de ces recettes fiscales.

10. Réduire la bureaucratie

En éliminant 5000 postes administratifs par attrition, en réduisant les coûts de gestion en informatique et d’approvisionnement et en réévaluant les programmes, la CAQ pense faire économiser au gouvernement 1,18 milliard de dollars annuellement. M. Legault a promis de ne diminuer ni l'offre ni la qualité des services prodigués aux citoyens.

11. Renégocier l’entente avec les médecins spécialistes

La CAQ souhaite rétablir la rémunération des médecins « à un niveau raisonnable », en fonction du coût de la vie et de l’écart de richesse entre le Québec et le reste du Canada. Cela devrait permettre d'économiser 1 milliard par année.

Un individu prépare un joint de marijuana.La consommation de cannabis sera légale à partir du 17 octobre. Photo : Radio-Canada

12. Encadrer la consommation de cannabis

La CAQ veut  :

  • hausser à 21 ans l’âge légal pour acheter, posséder et consommer du cannabis;
  • en interdire la consommation dans tous les lieux publics de la province;
  • interdire la présence d’un point de vente de la Société québécoise du cannabis à proximité d’un établissement d’enseignement.

13. Élargir l'autoroute 30 à trois voies

L'élargissement de cette route, qui permet de contourner l’île de Montréal, se fera entre les autoroutes 20 et 10. Le projet, évalué par la CAQ à 100 millions de dollars, ne comprend pas de voie réservée au transport collectif, au covoiturage et aux voitures électriques.

14. Construire un troisième lien entre Québec et Lévis

La CAQ s’engage à amorcer des travaux en vue de construire « un pont, un tunnel ou un pont-tunnel » entre les deux rives du fleuve Saint-Laurent dès un premier mandat.

Politique provinciale

Politique