•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le candidat conservateur défait dans Saint-Jean-Havre demande l’annulation des résultats

Photos duconservateur Barry Ogden et de son adversaire libéral Gerry Lowe.

Le conservateur Barry Ogden (à gauche) a perdu contre son adversaire libéral Gerry Lowe (à droite) par seulement 10 voix, le 24 septembre, dans Saint-Jean-Havre.

Photo : CBC

Radio-Canada

Un premier dépouillement judiciaire a été demandé à la suite des élections du 24 septembre au Nouveau-Brunswick, mais en parallèle les progressistes-conservateurs de Saint-Jean-Havre s'adressent aux tribunaux pour tenter de faire annuler les résultats dans cette circonscription.

Le conservateur Barry Ogden a perdu contre le libéral Gerry Lowe par 10 voix dans Saint-Jean-Havre.

Un dépouillement judiciaire aura lieu mercredi. Le Parti progressiste-conservateur (PPC) entreprend toutefois une autre contestation devant les tribunaux concernant de possibles irrégularités le jour du scrutin. Il soutiendra devant la Cour du Banc de la Reine que les votes d'au moins 40 personnes ont été enregistrés plus d'une fois dans Saint-Jean-Havre.

L'avis de contestation a toutefois été suspendu lorsqu'Élections Nouveau-Brunswick a avisé le Parti progressiste-conservateur qu'une telle démarche ne pouvait survenir que dans les 30 jours suivant la communication des résultats officiels des élections, ce qui suivra les dépouillements judiciaires.

Des boîtes de carton entourées de shérifs. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des shérifs escortent les bulletins de vote de la circonscription Saint-Jean-Havre au Nouveau-Brunswick jusqu'à la Cour du Banc de la Reine pour un nouveau dépouillement.

Photo : Radio-Canada / Bobbi-Jean MacKinnon

Barry Ogden et le président de l’association du PPC de Saint-Jean-Havre demandent l’annulation pure et simple des résultats.

Les procédures électorales et les règlements énoncés dans la Loi sur les élections n’ont pas été suivis, ce qui fait en sorte que le résultat de l’élection a pu en être altéré, soutiennent-ils.

Ils affirment en outre qu’un agent des élections ou une machine de compilation des votes a mal compté ou a mal rapporté le nombre de votes pour un candidat, ou encore qu’un directeur de scrutin a mal compilé les votes.

Ces allégations n’ont pas été prouvées en cour.

Le député élu est surpris

Interrogé à ce sujet, le candidat élu, Gerry Lowe, a répondu qu'il n’était pas au courant de cette démarche du PPC.

Ce litige revêt une importance cruciale dans le contexte politique actuel au Nouveau-Brunswick. Aucun parti n’a obtenu de majorité lors des élections du 24 septembre. Le gouvernement sortant de Brian Gallant, qui a gagné 21 sièges alors que les progressistes-conservateurs en ont remporté 22, tentera de rester au pouvoir en obtenant des appuis au sein des autres partis lorsque l’Assemblée législative reprendra ses travaux, à la fin octobre.

Les discussions entre partis se poursuivent

Entre-temps, les discussions se poursuivent entre les verts, qui ont obtenu trois sièges lors des élections, et à la fois les libéraux et les progressistes-conservateurs, qui espèrent obtenir leur appui pour gouverner.

Le chef du Parti vert, David Coon, a rencontré le chef libéral Brian Gallant mardi matin et rencontrera le conservateur Blaine Higgs en après-midi.

Le chef des verts, David Cood, s'adresse aux journalistes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef du Parti vert, David Coon, a fait le point sur les discussions avec les autres partis mardi midi. Les verts pourraient détenir la balance du pouvoir dans un futur gouvernement au N.-B.

Photo : Radio-Canada

Il dit avoir eu une bonne conversation avec Brian Gallant et précise que le dialogue va se poursuivre. Il n'a pas voulu donner d'indice sur l'appui éventuel de son parti aux libéraux ou aux conservateurs. Sa première préoccupation, a-t-il dit, c'est d'assurer une Assemblée législative stable, où les différents partis collaborent dans le meilleur intérêt des Néo-Brunswickois.

Brian Gallant a quant à lui indiqué par courriel que les discussions du Parti libéral avec le Parti vert se poursuivront.

David Coon rencontre également le chef du Parti progressiste-conservateur, Blaine Higgs, mardi après-midi.

Le maire d'Edmundston, Cyrille Simard, représente le Parti vert en tant que consultant dans les négociations avec les libéraux et les progressistes-conservateurs. Il amorce ce mandat mardi.

Avec des informations de Nicolas Steinbach et de Bobbi-Jean MacKinnon, de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale