•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amazon hausse le salaire de ses employés à 15 $ l'heure

Le fondateur d'Amazon Jeff Bezos lors d'une annonce à Seattle, il est l'homme le plus riche au monde selon Bloomberg.

Le fondateur d'Amazon Jeff Bezos

Photo : The Associated Press / Ted S. Warren

Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le géant américain Amazon augmente le salaire minimum de ses employés, qui passera à 15 $ l'heure à compter du mois prochain. La hausse salariale profitera à quelque 350 000 employés à temps plein, à temps partiel, temporaires et saisonniers. Les employés de Whole Foods, qui appartient maintenant à Amazon, profiteront du même traitement.

Les employés du service à la clientèle, qui gagnent déjà 15 $ l’heure, seront également augmentés, selon l’entreprise dont le siège social se trouve à Seattle.

Amazon est la cible de critiques de la part de groupes de défense des droits des travailleurs, qui lui reprochent la faiblesse des salaires offerts et les conditions de travail de ses employés d’entrepôts.

Le sénateur démocrate Bernie Sanders, qui compte près de 9 millions d'abonnés sur Twitter, est l’un de ses critiques les plus virulents. Il souligne fréquemment la disparité entre la rémunération médiane des employés de la société Amazon et la fortune de son PDG, Jeff Bezos.

Amazon compte plus de 575 000 employés dans le monde et le salaire de ses travailleurs peut varier d'un endroit à l'autre. Le salaire de départ est de 10 $ l'heure dans un entrepôt à Austin, au Texas, et de 13,50 $ l'heure à Robbinsville, au New Jersey.

Le salaire médian annuel d'un employé d'Amazon l'an dernier était de 28 446 $, selon les données gouvernementales, ce qui comprend les travailleurs à temps plein, à temps partiel et temporaires.

La société américaine a indiqué, au cours de l’été, qu’elle augmenterait le salaire de ses employés afin qu’ils deviennent des « ambassadeurs » de l’entreprise et qu’ils tweetent à temps plein leur satisfaction quant à leurs conditions de travail sur les réseaux sociaux.

Un mouvement social

Amazon a révolutionné les habitudes de magasinage en ligne des citoyens et constitue le principal détaillant Internet au monde. L’entreprise s’est développée, en un peu plus de 20 ans, bien au-delà de ses activités initiales de libraire. La société a développé des activités publicitaires et informatiques à l’échelle internationale.

Amazon est devenue la deuxième société cotée en bourse à valoir plus d’un milliard de dollars, juste derrière Apple. Elle doit toutefois faire face à un obstacle qui prend de l’ampleur et que partagent plusieurs entreprises, soit le resserrement du marché du travail.

Le département américain du Commerce a publié des chiffres qui indiquent que le rythme d’embauche et les salaires ont augmenté pour atteindre leur plus haut niveau des neuf dernières années. Les entreprises se livrent ainsi une lutte féroce pour obtenir des travailleurs qualifiés et elles sont prêtes à payer le prix fort.

L'automne dernier, Target s'est engagé à verser 15 $ l'heure à ses employés d'ici la fin de 2020, pendant que Walmart augmentait son salaire de départ à 11 $ l'heure.

Les bénéfices des entreprises sont en plein essor aux États-Unis, et cette richesse n'est pas distribuée assez rapidement, selon plusieurs observateurs.

Les travailleurs de la restauration rapide du Michigan lanceront ainsi une série de manifestations dans le Midwest américain et ailleurs au pays pour soutenir les syndicats.

Une décision politique

Le directeur général de GlobalData Retail, Neil Saunders, a déclaré que si l'augmentation de salaire d'Amazon est une décision politique judicieuse, c'est aussi un changement dû à une nécessité économique.

Avec une économie américaine en bonne santé, les Américains à la recherche d'un emploi ont un nombre croissant d'occasions d'emploi, Amazon doit donc trouver des moyens d'inciter les gens à rejoindre son entreprise.

Amazon a indiqué que son équipe chargée des politiques publiques commencera à faire pression pour faire augmenter le salaire minimum fédéral américain de 7,25 $ de l'heure.

« Nous avons l'intention de plaider en faveur d'une augmentation du salaire minimum qui aura un impact profond sur la vie de dizaines de millions de personnes et de familles à travers le pays », a poursuivi le vice-président principal d'Amazon Global Corporate Affairs, dans une déclaration.

Amazon augmente également les salaires dans certains territoires hors des États-Unis. La société a annoncé que le salaire minimum sera de 17 $ par heure à Londres et d’un peu moins de 17 $ l’heure dans les autres régions du Royaume-Uni.

Ces augmentations concerneront 17 000 employés d'Amazon ainsi que 20 000 travailleurs saisonniers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !