•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Défait, Jean D'Amour quitte la vie politique

Jean D'Amour.

Jean D'Amour répond, pour une dernière fois, aux questions des journalistes.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Battu par le caquiste Denis Tardif, Jean D'Amour a annoncé, à l'issue de la soirée électorale du 1er octobre, qu'il quittait la vie politique.

Un reportage de Jérôme Lévesque-Boucher

Celui qui était député de Rivière-du-Loup–Témiscouata a fait part de sa décision à ses militants présents à l'Hôtel Lévesque, une fois que l'élection de son opposant a été confirmée.

«  »

— Une citation de  Jean D'Amour, député sortant de Rivière-du-Loup–Témiscouata

Jean D'Amour a été élu en 2009 lors d'une élection partielle visant à pourvoir le siège laissé vacant par son prédécesseur, l'adéquiste Mario Dumont. Âgé de 55 ans, il occupait jusqu'ici les fonctions de ministre délégué aux Affaires maritimes.

Celui qui a été maire de Rivière-du-Loup, directeur général de la Chambre de commerce, journaliste et président du Parti libéral du Québec a eu de la difficulté à cacher ses émotions en tirant sa révérence.

J'ai une pensée pour mes compagnons d'armes et collègues. On a perdu, mais nous sommes nombreux à avoir perdu. Je les voyais défiler à l'écran, mes collègues. Je vais probablement les revoir une dernière fois en caucus cette semaine, a laissé tomber M. D'Amour.

Le député sortant a aussi eu une pensée pour son patron, Philippe Couillard. Il nous disait souvent qu'il y a la politique, mais avant tout, il y a la vie. Donc voilà, après la politique, il y a la vie, a conclu M. D'Amour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...