•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Émilise Lessard-Therrien, de Québec solidaire, élue dans Rouyn-Noranda–Témiscamingue

Émilise Lessard-Therrien est enlacée par son conjoint et sourit en regardant les résultats.
Émilise Lessard-Therrien, de Québec solidaire, est soutenue par son conjoint et une centaine de partisans. Photo: Radio-Canada / Tanya Neveu
Radio-Canada

Émilise Lessard-Therrien, de Québec solidaire, a fait un gain historique en remportant Rouyn-Noranda–Témiscamingue.

La jeune agricultrice et maman de 26 ans originaire du Témiscamingue a ainsi mis la main sur une première circonscription en région éloignée pour Québec solidaire. Elle devient également l'une des plus jeunes députées de l'Assemblée nationale.

Je pense qu'ici dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue, on est des combattants, on est des pionniers. Je pense que c'est la preuve encore une fois qu'on est capable d'être avant-gardiste ici dans Rouyn-Noranda–Témiscamingue, a-t-elle déclaré après sa victoire.

Elle estime que la région était mûre pour du changement. Les coupures libérales nous ont fait très mal, je pense que ça démontre que la région est prête à passer à autre chose, à avoir un vent de renouveau, pas juste avoir un changement de cravate, mais un changement de vision. On veut se lancer dans un projet de société, c'est ça qu'on va porter ici et moi j'ai très hâte de travailler avec les gens du coin, a-t-elle ajouté.

Émilise Lessard-Therrien lève les mains en l'air en compagnie de Guy Leclerc, ancien candidat de Québec solidaire.Émilise Lessard-Therrien devient l'une des plus jeunes élues de l'Assemblée nationale. Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Jérémy Bélanger

En avance une bonne partie de la soirée, le candidat caquiste Jérémy Bélanger attribue la victoire de Québec solidaire au vote du Témiscamingue.

C'était vraiment encourageant au début de la soirée. Je ne sais pas exactement quelles boîtes de vote étaient sorties au début, mais on était en avance, alors on avait une bonne avance dans les premiers instants. Mais j'ai l'impression que Québec solidaire avec Émilise qui vient du Témiscamingue ont ratissé très large au Témiscamingue, probablement qu'on est sortis moins forts là-bas aussi, a-t-il déclaré.

L'ingénieur et jeune papa retournera travailler chez Hydro-Québec dès mercredi.

Jérémy Bélanger sourit à la caméra en attendant les résultats.Jérémy Bélanger, candidat de la CAQ Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Gilles Chapadeau déçu

Le candidat péquiste Gilles Chapadeau était visiblement déçu du résultat qu'il a obtenu lundi soir. Dans une salle silencieuse, il a réitéré devant ses militants qu’il préparait son retour en politique depuis un bon moment.

Il se réjouit toutefois du gain de la candidate solidaire Émilise Lessard-Therrien, qu’il voit comme l’affirmation d’une volonté de faire un pays. C’est la démocratie qui a parlé. Le bon côté, c’est que si on cumule les voix d’Émilise Lessard-Therrien et les miennes, on n’est pas loin d’un vote souverainiste très fort, a-t-il déclaré.

Gilles Chapadeau croit qu’il est important pour son parti de prendre un recul à la suite de ces élections. Moi j’ai à cœur le pays du Québec et, si on veut le bâtir, il faudra qu’on fasse davantage de maturité politique, de part et d’autre, parce que je ne veux pas viser personne. Je veux juste dire que c’est dans le rassemblement qu’on va réussir à gagner la cause qu’on veut gagner. On souhaitait prendre le pouvoir en 2018 pour tracer la route vers un pays, a-t-il ajouté.

Un candidat serre dans ses bras une supporteur.Gilles Chapadeau est déçu de sa défaite. Photo : Radio-Canada / Angie Landry

Luc Blanchette serein

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs sortant, Luc Blanchette, s'était quant à lui résigné. Je savais que c'était pour être une chaude lutte. C'était très serré, aucun devin ne pouvait savoir vers quoi ça irait. Maintenant, tout le monde croyait dans ses chances, moi le premier, j'y croyais, a-t-il avoué.

Moi je suis content de ce que j'ai fait comme campagne, maintenant c'est le temps de tourner la page et c'est ce que je vais faire, mais je respecte le choix démocratique de la population de Rouyn-Noranda–Témiscamingue, a-t-il ajouté.

Les résultats finaux :

  • Émilise Lessard-Therrien : 9304 voix / 32,08 %
  • Jérémy Bélanger : 8798 voix / 30,33 %
  • Gilles Chapadeau : 5311 voix / 18,31 %
  • Luc Blanchette : 4747 voix / 16,37 %

Taux de participation : 65,69 %

Notre dossier sur les élections provinciales 2018 au Québec

Abitibi–Témiscamingue

Politique provinciale