•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Matane-Matapédia : Pascal Bérubé du PQ est réélu

Le député du PQ dans Matane-Matapédia, Pascal Bérubé

Le député du PQ dans Matane-Matapédia, Pascal Bérubé a obtenu un 5e mandat

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le député sortant de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, obtient un 5e mandat avec 69,4 % des voix. Celui qui était leader parlementaire du Parti québécois a été élu pour la première fois en mars 2007.

Un texte de Joane Bérubé

La circonscription de Matane-Matapédia a voté très différemment du reste du Québec. M. Bérubé a en effet obtenu une majorité plus élevée qu’en 2014. Il avait alors remporté la victoire avec une majorité de 11 000 voix, soit la plus importante d’un élu du Parti québécois.

Cette fois, 17 259 électeurs ont offert leur confiance à Pascal Bérubé, soit près de 70 % des suffrages.

Pascal Bérubé, tout sourire devant ses militantsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Pascal Bérubé, tout sourire devant ses militants

Photo : Radio-Canada / Brois Firquet

Ces résultats reflètent, selon Pascal Bérubé, un attachement de la part des électeurs à leur député. Il a félicité ses bénévoles du travail accompli. M. Bérubé n’a pas voulu commenter les résultats de son parti sur la scène nationale.

« C’est, dit-il, un résultat fantastique localement et c’est tout ce que j’ai à ajouter pour ce soir. » Il promet de défendre la population de sa région. « On mérite d’être entendu, d’être respecté et c’est ce que je vais faire entendre à l’Assemblée nationale du Québec », a-t-il déclaré.

Pascal Bérubé, député sortant du Parti québécois, est réélu dans Matane-Matapédia,Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Pascal Bérubé, député sortant du Parti québécois, est réélu dans Matane-Matapédia,

Photo : Radio-Canada

Durant la présente campagne, il s’est particulièrement penché sur les enjeux locaux comme le maintien des services et des soins de santé de proximité dans les hôpitaux des trois MRC de sa circonscription. Il s’est aussi engagé à travailler à la création de nouvelles places en CPE.

Le Parti libéral avait pour sa part convaincu la directrice de la Société d’aide au développement de la collectivité de la Matanie, Annie Fournier, de faire le saut en politique. Mme Fournier s’est présentée, tout au long de la campagne, comme la candidate de l’économie.

Mme Fournier a récolté 11,3 % des voix, presque le même résultat que le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ), Mathieu Quenum, qui a terminé la soirée au second rang avec 11,4 % des suffrages exprimés. Ni Mme Fournier ni M. Quenum n'ont pu être joints pour commenter les résultats.

Marie-Phare Boucher, de Québec solidaire, a très peu fait campagne, mais a tout de même obtenu 5 % des voix. La femme de 32 ans s’est lancée tardivement dans la campagne sous la bannière de Québec solidaire. Cette jeune mère a aussi entrepris cet automne un retour aux études.

Trois autres candidats participaient à la lutte électorale dans Matane-Matapédia. Un jeune étudiant originaire de Matane, Pierre-Luc Coulombe, portait les couleurs du Parti vert, tandis que Jocelyn Rioux était le candidat du parti Citoyens au pouvoir.

Le Parti conservateur du Québec avait aussi un candidat : un camionneur de 67 ans, Paul Vignola.

Quelque 65,34 % des 45 840 électeurs inscrits ont voté dans la circonscription. En 2014, le taux de participation s’était élevé à 63,20 %.

Notre dossier sur les élections provinciales 2018 au Québec

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !