•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Raz-de-marée de la CAQ dans la couronne de Montréal

Les députés de la CAQ Ian Lafrenière et Lionel Carmant
Les députés de la CAQ Ian Lafrenière et Lionel Carmant se font une accolade après leurs victoires respectives. Photo: Radio-Canada / Élisa Serret
Radio-Canada

Une vague bleu clair a déferlé dans la couronne de Montréal et a éclaboussé Laval au passage, lundi soir. La Coalition avenir Québec, qui formera un gouvernement majoritaire au Québec, a multiplié les gains sur un terrain que le parti de François Legault occupait déjà en partie.

Un texte de Yannick Donahue

La CAQ a remporté l'ensemble des circonscriptions dans les Laurentides. Dans Saint-Jérôme, l'économiste Youri Chassin l'a emporté par plus de 6000 voix, tandis que dans Prévost, l'ex-ministre libérale Marguerite Blais a remporté son duel contre Paul St-Pierre-Plamondon, du PQ, avec plus de 6500 voix de majorité.

De plus, l'ex-trésorier de la Banque Nationale Éric Girard, membre important de l'équipe économique de la CAQ, a vaincu sa plus proche rivale libérale dans Groulx par 7400 voix.

Dans Lanaudière, la formation politique a remporté presque toutes les circonscriptions, mis à part celle de Joliette où la vice-cheffe du Parti québécois, Véronique Hivon, s'est fait réélire. Fait à noter : la CAQ a arraché la circonscription de Terrebonne, un château fort péquiste, avec le gain de Pierre Fitzgibbon face à Mathieu Traversy.

La vague de la CAQ a aussi déferlé avec force en Montérégie, où le parti a réalisé un balayage presque complet, échappant au passage quatre circonscriptions.

Le Parti libéral est parvenu à garder trois d'entre elles : Laporte, remportée par Nicole Ménard, la whip en chef du gouvernement sortant de Philippe Couillard, La Pinière, que détient le ministre de la Santé dans le gouvernement sortant, Gaétan Barrette, et Vaudreuil, qui a été défendue par Marie-Claude Nichols.

Le Parti québécois, quant à lui, a préservé la circonscription de Marie-Victorin grâce à sa candidate Catherine Fournier, députée sortante.

La CAQ a fait une percée sûre à Laval : Christopher Skeete lui a en effet donné la victoire dans Sainte-Rose. La candidate de la CAQ dans Laval-des-Rapides, Christine Mitton, a mené une chaude lutte contre le candidat libéral Saul Polo qui l'a finalement emporté avec près de 300 voix d'avance. Considérée comme une circonscription baromètre, Laval-des-Rapides votait du côté du pouvoir depuis des décennies.

Les libéraux ont conservé Chomedey grâce à Guy Ouellette, Vimont, avec le gain de Jean Rousselle, Fabre, avec la victoire de Monique Sauvé, et la circonscription de Mille-Îles avec la réélection de la ministre sortante responsable des Aînés, Francine Charbonneau.

Une série de victoires pour la CAQ

Les candidats de la CAQ se sont illustrés dans la presque totalité des circonscriptions du Grand Montréal, mis à part la métropole.

Tout d'abord, le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a été réélu dans L'Assomption avec une immense majorité de 12 800 voix. Allié de longue date de M. Legault, le caquiste François Bonnardel a lui aussi été réélu dans Granby avec une écrasante majorité de 17 310 voix.

L'ancien porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal Ian Lafrenière l'a emporté dans Vachon, tout comme l'ex-journaliste de Radio-Canada Louis Lemieux, dans Saint-Jean.

Pressentie pour être la prochaine ministre de la Santé au sein du gouvernement caquiste, la gestionnaire Danielle McCann a remporté son élection dans Sanguinet. Nathalie Roy, de la CAQ, s'est aussi fait réélire dans Montarville.

La triple médaillée olympique Isabelle Charest a été élue pour la CAQ dans Brome-Missisquoi.

L’ancien vice-président de la Caisse de dépôt et placement du Québec Christian Dubé s'est démarqué dans La Prairie. Il a fait une entrée tardive dans la campagne électorale en remplaçant Stéphane Le Bouyonnec. Associé à une entreprise faisant des prêts usuraires, le président de la CAQ a démissionné le 28 août.

L'animatrice Caroline Proulx a elle aussi remporté son élection dans Berthier.

De gros noms battus

Le ministre libéral sortant de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Moreau, un poids lourd du PLQ, a mordu la poussière face à la caquiste Marie-Chantal Chassé, dans Châteauguay.

De son côté, la ministre libérale sortante de la Santé publique, Lucie Charlebois, a été vaincue par Marilyne Picard, de la CAQ, dans Soulanges.

Pour sa part, le candidat péquiste Nicolas Marceau a été défait dans la circonscription de Rousseau par Louis-Charles Thouin, de la CAQ.

Le neurologue Lionel Carmant, candidat vedette de la CAQ, a battu Diane Lamarre, du PQ, dans Taillon, un château fort péquiste qui a déjà été détenu par Pauline Marois. François Legault a évoqué l'idée de créer un ministère de la Santé à deux têtes, qui inclurait M. Carmant à titre de ministre délégué à la petite enfance.

Enfin, le candidat du PQ Stéphane Bergeron, un ténor de la formation souverainiste, a perdu face à la candidate de la CAQ Suzanne Dansereau dans Verchères, une circonscription qui a longtemps appartenu à Bernard Landry.

Politique provinciale

Politique