•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Côte-du-Sud : la caquiste Marie-Eve Proulx est élue

Marie-Eve Proulx.

Marie-Eve Proulx obtient un premier mandat.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les citoyens de Côte-du-Sud ont choisi le changement. Marie-Eve Proulx représentera dorénavant la circonscription.

À l'issue du dépouillement des bulletins de votes, Marie-Eve Proulx obtient 53,5 % des voix. Le libéral Simon Laboissonnière récolte quant à lui 21,9 % des appuis. Le solidaire Guillaume Dufour (11,1 %) et le péquiste Michel Forget (10,1 %) ferment la marche.

Marie-Eve Proulx, candidate de la Coalition avenir Québec, a été élue dans Côte-du-Sud.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Marie-Eve Proulx, candidate de la Coalition avenir Québec, a été élue dans Côte-du-Sud.

Photo : Radio-Canada

Les autres candidats sont Marc Rousseau (Parti conservateur), Renaud Blais (Parti nul) et Gabriel Dubé (Bloc pot).

C'est une gifle pour le Parti libéral qui perd un château fort. Depuis la création de la circonscription en 2012, le libéral Norbert Morin régnait. Ce dernier avait obtenu pas moins de 49,9 % des voix en 2014. Son successeur, Simon Laboissonnière, n'a pas été en mesure d'obtenir la moitié de cet appui.

Marie-Eve Proulx avait peine à croire que les résultats soient aussi tranchants.

C'est clairement au-delà de mes attentes. On a une majorité de 10 000 voix. On a fait beaucoup de terrain et les gens étaient catégoriques : ils voulaient du changement. Mais on ne s'attendait jamais à une majorité aussi incroyable.

Marie-Eve Proulx, députée élue de Côte-du-Sud
L'hôpital Notre-Dame-de-Fatima de La PocatièreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'hôpital Notre-Dame-de-Fatima de La Pocatière

Photo : Radio-Canada

Grands thèmes

Les soins de santé ont pris beaucoup de place lors des débats entre les candidats. Outre les ruptures de service à l’hôpital Notre-Dame-de-Fatima, les candidats ont également débattu des soins à domicile lors de la campagne.

L’avenir de l’usine Bombardier de La Pocatière a également fait partie des discussions. La pénurie de travailleurs et l’attractivité des trois MRC de la circonscription ont également retenu l’attention au cours des dernières semaines.

La circonscription de Côte-du-Sud est géographiquement assez imposante. Elle s’étend de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, dans Chaudière-Applaches à l’ouest, jusqu’à Saint-André-de-Kamouraska à l’est.

Selon la Commission de la représentation électorale du Québec, un peu plus de 50 000 personnes étaient aptes à voter pour cette élection provinciale.

Selon le Directeur général des élections, un peu plus de 69 % des électeurs se sont présentés aux urnes.

Notre dossier sur les élections provinciales 2018 au Québec

Bas-Saint-Laurent

Politique provinciale