•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec solidaire fait une percée à Québec

Catherine Dorion et Sol Zanetti ont été élus à Québec.

Catherine Dorion et Sol Zanetti ont été élus à Québec.

Photo : Radio-Canada / Alice Chiche

Radio-Canada

Québec solidaire n'a pas pris le pouvoir lundi soir, mais c'était tout comme à Québec, lorsque Catherine Dorion, dans Taschereau, et Sol Zanetti, dans Jean-Lesage, ont tour à tour été élus.

Un texte de David Rémillard

Signe de l’engouement pour la formation de gauche au centre-ville de la capitale, le rassemblement au Musée national des beaux-arts du Québec affichait complet. Des dizaines de militants ont été confinés à l’extérieur, regardant la soirée électorale à travers la façade vitrée.

Puis le visage de Catherine Dorion est apparu sur les écrans peu après 20 h 30, la mention « gain » inscrite juste à côté. Elle devenait officiellement la première candidate de Québec solidaire élue à l’extérieur de Montréal.

« La victoire va nous passer à travers le corps. La victoire va écrire des choses dans notre corps ce soir. Savez-vous ce qui va se passer? On va y prendre goût! », a déclaré Catherine Dorion dans son discours de victoire devant un parterre en liesse.

Le rêve, c'est positif. C'est de là qu'émergent les plus beaux projets, ceux qu'on peut réaliser. Ce n'est pas vrai qu'on ne peut pas rêver.

Catherine Dorion, députée élue de Taschereau

Catherine Dorion a devancé sa plus proche rivale par une écrasante majorité de 8000 voix, soit 41,2 %. Québec solidaire avait rallié 15,2 % du vote en 2014.

Mme Dorion, une artiste engagée, succède à la péquiste Agnès Maltais, qui occupait son siège de députée depuis 1998.

Deux heures plus tard, c’était au tour de Sol Zanetti d’être officiellement déclaré vainqueur dans Jean-Lesage, 518 voix devant Christiane Gamache, de la Coalition avenir Québec.

« Il y a quelques mois, on était quatrième dans Jean-Lesage, a-t-il lancé lors de son allocution devant les militants. Alors à toutes les candidates et les candidates de Québec solidaire du futur qui commenceront leur élection en quatrième place, avec quelque chose comme 10 % d’intentions de vote, et bien rappelez-vous de Jean-Lesage! »

La candidate libérale, Gertrude Bourdon, a terminé troisième.

Sol Zanetti lors de son discours de victoire après son élection dans Jean-LesageAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sol Zanetti a été élu pour QS dans Jean-Lesage

Photo : Radio-Canada / Alice Chiche

Machine de terrain

Comme ils l’ont fait ces 39 derniers jours, et même avant, les militants des deux candidats de Québec étaient nombreux sur le terrain, lundi, pour mobiliser le vote solidaire.

Au cours de l’été, le parti avait annoncé que Taschereau était devenue la circonscription comprenant le plus grand nombre de membres chez Québec solidaire, dépassant même les montréalaises Gouin et Mercier.

Croyant fermement que le parti pouvait percer au centre-ville de Québec, et ce, malgré un fort engouement pour la Coalition avenir Québec tout autour, Québec solidaire a mis le paquet pour se faire voir et entendre.

Le parti a notamment dépêché la directrice de campagne responsable de la victoire de Manon Massé dans Sainte-Marie-Saint-Jacques en 2014 pour piloter la campagne de Catherine Dorion.

Héritage d’Option nationale

Les deux solidaires élus à Québec proviennent de la fusion d’Option nationale au sein de Québec solidaire, en décembre 2017.

Sol Zanetti avait été élu chef d’Option nationale en 2013 après le départ de Jean-Martin Aussant jusqu'à la fusion.

M. Zanetti s’est présenté à plusieurs élections générales et partielles, toujours avec Option nationale, sans jamais faire son entrée à l’Assemblée nationale.

Catherine Dorion avait tenté sa chance aux élections de 2012 et de 2014, avec Option nationale. Elle avait rallié respectivement 7,4 % et 4,2 % du vote dans Taschereau.

Québec

Politique provinciale