•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Évelyne Viens continue de remplir les filets de la NCAA

Évelyne Viens domine la NCAA pour le nombre de buts marqués par match depuis le début de la saison
Évelyne Viens domine la NCAA pour le nombre de buts marqués par match depuis le début de la saison. Photo: USF Athletics

S'il existe une solution pour freiner Évelyne Viens, les défenses adverses ne l'ont pas encore trouvée. L'attaquante de L'Ancienne-Lorette domine actuellement tout le circuit de soccer universitaire américain (NCAA) pour le nombre de buts marqués par match.

Un texte de Jean-Philippe Martin

À sa troisième année avec les Bulls de l’Université South Florida (USF) à Tampa, l’athlète de 21 ans a inscrit 11 buts en 8 matchs cette saison.

Avec 39 buts depuis le début de sa carrière universitaire, Viens n’est plus qu’à trois filets de devenir la plus prolifique buteuse dans l’histoire de USF. Trois autres réussites lui assureront en plus le record d’équipe pour le plus grand nombre de buts en une seule saison.

« Je ne regarde pas les statistiques, commente-t-elle humblement. Je trouve que des fois, ça peut faire mentir un peu. On a joué un match plus facile (contre Florida College) et j’avais fait quatre buts. C’est le fun d’être au sommet, mais les victoires sont plus importantes. »

Quand le jeu ralentit

N’empêche, la Québécoise confirme se sentir particulièrement à l’aise sur le terrain depuis le début de la saison.

Elle estime avoir amélioré certaines phases de son jeu. Mais plus que tout, elle se sent au sommet de sa forme physique et mentale.

« Je suis arrivée en meilleure forme physique que l’année passée et j’ai encore une plus grande confiance que l’année passée, explique-t-elle. Je sais qu’à chaque match, je peux en marquer une couple. »

Plus que les années avancent, plus ma lecture du jeu s’améliore. C’est comme si le jeu ralentissait. Tout se passe moins vite qu’à ma première année.

Évelyne Viens, attaquante, Bulls de l'Université South Florida

Le silence de Soccer Canada

Evelyne Viens n’a jamais été invitée à prendre part à un camp de sélection de Soccer Canada et n’a jamais même discuté avec un des dirigeants de la fédération canadienne.

Les succès et les honneurs, qu’elle accumule à un rythme impressionnant depuis son arrivée en Floride, ne semblent pas avoir changé l'opinion que les dirigeants du programme féminin ont de l'ancienne joueuse des Élans du Cégep Garneau.

Pourtant, ceux qui doivent l’affronter au sud de la frontière sont convaincus qu'Évelyne Viens finira un jour par porter le maillot rouge et blanc.

« [Dimanche], après notre défaite contre Temple, l’entraîneur de l’autre équipe est venu me voir pour me dire que j’allais sûrement jouer dans l’équipe canadienne dans quelques années. C’est le fun de l’entendre. »

En bout de ligne, si [Soccer Canada] m’appelle, ça va être un beau cadeau, mais sinon, ce n’est pas fini pour moi. Je vais jouer chez les professionnelles quand même après et je vais continuer à me développer.

Évelyne Viens, attaquante, Bulls de l'Université South Florida

D’ici là, Évelyne Viens souhaite mener les Bulls de USF jusqu’au championnat national, auquel participent les 64 meilleures formations aux États-Unis. L’an dernier, son équipe avait atteint le deuxième tour du tournoi.

« Cette année, on aimerait au moins atteindre le "Sweet 16" (huitièmes de finale). On a le talent et le potentiel pour y arriver. Si on continue à se développer à chaque match, on est capable de le faire. »

Soccer

Sports