•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des résidents de l'île d'Orléans inquiets de l'agrandissement du Port de Québec

Les navires comme celui-ci seront plus nombreux à s'arrêter à Québec une fois le projet Beauport 2020 réalisé.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le projet d'agrandissement Beauport 2020 du Port de Québec inquiète sur l'île d'Orléans. Assez pour que la municipalité de Sainte-Pétronille et le Port de Québec conviennent de tenir une rencontre publique cet automne, quelque part en octobre.

Un texte de David Rémillard

Protection du patrimoine, pollution visuelle, pollution sonore, augmentation du trafic maritime et qualité de l’air; les craintes sont variées chez certains résidents habitant l’ouest de l’île.

L’administration portuaire prévoit ajouter 610 mètres de ligne de quai dans le secteur Beauport et l’aménagement d’un terminal de conteneurs. Tout ça à un peu plus de trois kilomètres de la pointe de Sainte-Pétronille.

Bernard Dagenais est un farouche opposant du développement du port. De son terrain, il a une vue imprenable sur Québec et sur les installations portuaires.

Bernard DagenaisAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Bernard Dagenais, ancien maire de Sainte-Pétronille, est contre le projet d'agrandissement Beauport 2020.

Photo : Radio-Canada

Comme ancien maire de Sainte-Pétronille, il déplore la mollesse des maires actuels et de la MRC, qui se laissent selon lui « amadouer ». « Le Port va venir faire un show », croit-il à propos de la rencontre prévue dans les prochaines semaines

À son avis, la levée de boucliers doit venir des citoyens. « Ce sont des individus qui ont à coeur la protection de l'environnement » et qui ont à coeur « la notion de patrimoine » qui devront faire la lutte.

Comme d'autres citoyens, M. Dagenais a accepté de participer à une vidéo de sensibilisation du Centre québécois du droit de l'environnement, tournée cet été à Sainte-Pétronille.

Le Centre milite pour que les lois québécoises en matière d'environnement soient appliquées au Port de Québec.

« Transparence »

Harold Noël, actuel maire de Sainte-Pétronille et préfet de la MRC de l’île d’Orléans, ne fait pas partie des opposants au projet de l’Administration portuaire de Québec. Il y voit un apport économique pour la région de Québec.

Harold NoëlAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Harold Noël est maire de Sainte-Pétronille et préfet de la MRC de l'Île d'Orléans

Photo : Radio-Canada

Mais comme maire, il prend acte des doléances d’une partie de sa population. « Afin d'être vraiment transparent, on a invité le Port de Québec à venir préparer une rencontre pour les gens de Sainte-Pétronille », confirme-t-il.

L’île d’Orléans, c’est un site patrimonial. C’est important de garder notre intégrité, de garder nos panoramas, les vues ou les paysages qu’on peut avoir.

Harold Noël, maire de Sainte-Pétronille et préfet de la MRC de l'Île d'Orléans

M. Noël dit faire confiance au Port dans ce dossier, qui est présentement sous la loupe de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale.

Il rappelle que le Port a déjà présenté son projet aux élus de l’île au printemps dernier. Rencontre de laquelle il est sorti rassuré.

« Le projet, tel que présenté, répond à nos questions. Ça demeure un projet. Actuellement il y a des propositions qui nous satisfont », indique-t-il. 

Rencontre importante

Le maire n’ose pas s’avancer sur la proportion de sa population de 1100 habitants qui s'inquiète du projet Beauport 2020.

« C’est difficile à identifier. Moi, personnellement, je peux comprendre que ce n’est pas la majorité qui va être touchée par ce projet-là. Ce sont surtout les gens qui sont sur l’extrémité ouest. »

M. Noël reconnaît cependant que la rencontre citoyenne avec les représentants du Port pourrait avoir un impact sur l'opinion publique. « La réunion d’octobre va peut-être influencer beaucoup les positions », mentionne-t-il.

Le Port de Québec a confirmé qu'il avait accepté de rencontrer les citoyens de Sainte-Pétronille. L'administration portuaire rapportait avoir rencontré 135 groupes et organismes pour Beauport 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Environnement