•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

EN IMAGES — Les étudiants d’Ottawa festoient pour le 50e « match Panda »

Des centaines de jeunes font la fête dans une rue d'Ottawa.
La rue Russell, dans le quartier Côte-de-Sable, était bondée d'étudiants pour le 50e match Panda entre l'Université d'Ottawa et l'Université Carleton. Photo: Radio-Canada / Dominique Degré
Radio-Canada

Des centaines d'étudiants ont pris d'assaut les rues du quartier Côte-de-Sable, samedi après-midi, pour faire la fête à l'occasion du 50e « match Panda », le premier affrontement de la saison de football universitaire entre les Gee-Gees de l'Université d'Ottawa et les Ravens de l'Université Carleton.

Un texte de Dominique Degré

Les personnes qui arpentaient les alentours du campus de l’Université d’Ottawa arboraient toutes les couleurs de l’équipe du coin. Il y avait par ailleurs une véritable marée de bourgogne en descendant la rue Russell, dans le quartier Côte-de-Sable, où résident de nombreux étudiants pendant l’année scolaire.

Quelques étudiants sur le toit d'une résidence alors que d'autres jeunes traversent la rue sous le regard attentif d'un policier. Les étudiants de l'Université d'Ottawa qui faisaient la fête à l'occasion du match inaugural des Gee Gees n'hésitaient pas à monter sur les toits des résidences. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré
Des jeunes font la fête sur la rue Russell, à Ottawa.Le match inaugural entre les Universités d'Ottawa et Carleton, que l'on surnomme « match Panda », en est à 50e itération en 2018. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré

Les ardeurs des jeunes fêtards n’ont pas été refroidies par les innombrables détritus qui jonchaient la rue, les effluves nauséabonds d’alcool bon marché âcre et le regard sévère des policiers.

Quelques policiers dispersés dans une rue surveillent des jeunes qui font la fête sur le trottoir à Ottawa.Plusieurs policiers ont été déployés pour surveiller les fêtards, samedi, pour le 50e match Panda. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré
Des policiers dans la rue surveillent des jeunes fêtards de par et d'autre de la rue. Les policiers tentaient tant bien que mal de contenir les étudiants sur les trottoirs pour ne pas nuire à la circulation. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré

Des agents des services d’urgence — tant des policiers que des ambulanciers — étaient sur le qui-vive pour intervenir en cas de débordements. En 1987, une rampe du Stade Lansdowne s’est effondrée, blessant grièvement une trentaine de partisans. La forte consommation d’alcool aurait été en cause. Les autorités surveillent donc de près les festivités depuis ce jour.

Des policiers marchent sur la chaussée couverte de détritus en surveillant des jeunes qui font la fête.Les fêtards n'hésitaient pas à jeter leurs bouteilles et leurs canettes vides sur la chaussée. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré
Un véhicule des ambulanciers paramédicaux d'Ottawa au coin d'une rue où se tiennent certains jeunes. Les ambulanciers étaient aussi présents sur la rue Russell pour intervenir en cas d'urgence. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré

Le quartier étudiant de Côte-de-Sable était l’épicentre de la fête, même s’il se trouve bien loin du parc Lansdowne, où les Ravens et les Gee-Gees croisaient le fer à 13 h pour la première fois de l’année. Carleton a remporté la victoire lors des quatre derniers matchs d’ouverture.

C’est la 50e fois que les deux formations ottaviennes s’affrontent en début de saison. Il n’y a cependant pas eu de traditionnel « match Panda » entre 1999 et 2012, période durant laquelle Carleton n'avait plus d'équipe de football.

Ottawa-Gatineau

Football universitaire