•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Matane demande un moratoire sur la fermeture de l’église Saint-Jérôme

Centre ville, Matane

Matane

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Matane, Jérôme Landry, demande un moratoire sur la fermeture de l'église Saint-Jérôme où la dernière messe doit être célébrée le 7 octobre prochain.

Un texte de Joane Bérubé


À dix jours de la dernière messe à l'église Saint-Jérôme, le maire de Matane a écrit à l’archevêque de Rimouski, Mgr Denis Grondin, pour que la Fabrique repousse l’échéance de la fermeture le temps de trouver des solutions satisfaisantes pour la population.

Il souhaite aussi plus de flexibilité de la part de la Fabrique.

Le maire rappelle que le bâtiment appartient à la Fabrique Cœur-Immaculé-de-Marie et avoue que la Ville n’était pas très chaude à se mêler de ce dossier.

Toutefois, ajoute M. Landry, il y a une certaine frustration parmi les citoyens qui ont été mis, le printemps dernier, devant le fait accompli. ll y a eu une séance d’information, pas de consultation. La décision était clairement prise donc les citoyens ne pouvaient pas soumettre de propositions, relate M. Landry.

Assemblée d'information sur l'avenir de l'église Saint-JérômeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Assemblée d'information sur l'avenir de l'église Saint-Jérôme

Photo : Radio-Canada

« L’heure est au dialogue et manifestement nos concitoyens ont l’impression d’être mis de côté, eux qui ont soutenu la pratique religieuse dans cette paroisse en achetant des bancs, en finançant la rénovation du clocher et en payant leur dîme depuis les tout débuts de cette paroisse en 1812. »

Extrait de la lettre envoyée jeudi à l'archevêque de Rimouski par le maire de Matane

La lettre de M. Landry a été envoyée directement à l’archevêque parce que, le maire est certain que l’archevêché a un contrôle absolu de la paroisse.

Prendre le temps de discuter

La Fabrique souhaitait céder le bâtiment pour que la Ville puisse y aménager une salle de spectacle.

Plusieurs rencontres ont eu lieu entre les parties, rapporte le maire. On travaille actuellement sur un projet de centre des arts et de la culture, mais on n’est pas prêt.

Si la Fabrique veut vraiment que le bâtiment reste dans la communauté et qu’il soit utilisé à bon escient, [il faut] bien qu’on nous donne le temps, commente Jérôme Landry.

Église Saint-Jérôme-de-MataneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Église Saint-Jérôme-de-Matane

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Selon la Fabrique, les travaux de rénovation de l'immeuble sont évalués à 2 millions de dollars.

La Fabrique a aussi indiqué que des clôtures seraient érigées cet automne pour s’assurer que l’effritement des murs extérieurs ne cause pas d'accident.

Ce n’est pas en menaçant d’installer une barrière à partir du 8 octobre, une clôture autour de l’église, que ça va nous amener à nous précipiter dans ce dossier.

Une citation de : Jérôme Landry, maire de Matane

Le maire ajoute que, selon lui, l’état du bâtiment ne justifie absolument pas l’installation d’une clôture.

Un nouveau comité

Un comité de sauvegarde de l'église Saint-Jérôme a pris forme au cours des derniers jours et a lancé une campagne de financement de 50 000 $ afin de financer le chauffage de l’église.

Le porte-parole du groupe, le juge Paul Gauthier, croit tout comme le maire Landry, que la Fabrique a peut-être agi trop vite.

Son groupe veut éviter que le bâtiment se détériore durant l’hiver.

Le comité recueillera des promesses de dons conditionnelles à ce que la Fabrique accepte de donner accès à l’église durant l’hiver pour l’entretien et le chauffage. Je ne crois pas que tout va se régler cet hiver, ajoute M. Gauthier, ce que je fais faire ce sont des engagements de deux ans, un cette année, l’autre l’an prochain pour s’assurer de garder le bâtiment en état.

Le porte-parole du comité estime lui aussi que l’église serait en bien meilleur état que le portrait qu’en a fait la Fabrique.

Le comité invite aussi la population à se prononcer sur l’avenir de l’église Saint-Jérôme lors d’une rencontre mercredi soir prochain à l’hôtel de ville.

Malgré plusieurs tentatives vendredi, l’Évêché de Rimouski n’a retourné aucun des appels de Radio-Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !