•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un aspirant dirigeant de la République autoproclamée de Donetsk blessé par une explosion

Un policier en uniforme et quelques personnes sont derrière un cordon de sécurité.

Un périmètre de sécurité autour du lieu de l'attaque à Donetsk

Photo : Associated Press / Alexander Yermochenko

Agence France-Presse

Trois personnes ont été blessées samedi lors d'une explosion à Donetsk, bastion des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, un mois après la mort du dirigeant en place dans un attentat à la bombe.

Un candidat à ce poste laissé vacant fait partie des victimes. Il s’agit du membre du parti communiste Igor Khakimzianov.

L'explosion a eu lieu près de l'entrée des bureaux du parti, au moment où les derniers participants à un congrès quittaient le bâtiment, a indiqué un policier. Il a précisé qu'un « engin explosif inconnu » était en cause.

« Igor Khakimzianov a subi des brûlures alors qu'il collectait des signatures près de l'entrée du bâtiment », a précisé le chef du parti.

Il y a un mois, le dirigeant de l’autoproclamée République populaire de Donetsk (RPD), Alexandre Zakhartchenko, est mort à la suite de l’explosion d’une bombe dans un café de la capitale séparatiste.

Les autorités rebelles et la Russie ont accusé les services secrets ukrainiens d'être à l'origine de l'explosion, tandis que Kiev attribue cet assassinat à des conflits internes.

Des élections pour élire le nouveau dirigeant de la RPD doivent avoir lieu le 11 novembre.

Le conflit entre séparatistes prorusses et armée ukrainienne a fait plus de 10 000 morts depuis 2014.

L'Ukraine, déchirée entre l'Est et l'Ouest. Notre dossier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International