•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Palestiniens contestent le transfert de l'ambassade américaine devant la CIJ

La vieille ville de Jérusalem.

Selon les Palestiniens, ce transfert contrevient à la convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961 et il doit être annulé.

Photo : Reuters / Ammar Awad

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Cour internationale de Justice (CIJ) a annoncé vendredi avoir été saisie d'une plainte des autorités palestiniennes qui contestent le transfert à Jérusalem de l'ambassade américaine.

Selon les Palestiniens, ce transfert contrevient à la convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961 et il doit être annulé.

Les Palestiniens prient « la Cour de dire que le transfert de l'ambassade des États-Unis dans la ville sainte de Jérusalem constitue une violation de la convention de Vienne », selon le texte publié par la CIJ sur son site web.

Ils demandent en outre que la Cour prescrive « aux États-Unis d'Amérique de retirer la mission diplomatique de la ville sainte de Jérusalem et de se conformer aux obligations internationales qui découlent de la convention de Vienne ».

Israël-Palestiniens, les racines d'un conflit. Consultez notre dossier.

Bouleversant la ligne observée depuis des décennies par ses prédécesseurs, Donald Trump a annoncé le 6 décembre 2017 que les États-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale d'Israël, une initiative unilatérale qui a suscité de vives critiques de la part de la communauté internationale.

Israël a conquis Jérusalem-Est, partie arabe de la ville, lors de la guerre des Six Jours en 1967 et l'a ensuite annexée, proclamant la ville réunifiée sa capitale. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de leur futur État.

La communauté internationale ne reconnaît pas la souveraineté d'Israël sur la totalité de la ville, qui abrite des lieux saints pour les religions juive, chrétienne et musulmane.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !