•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CAQ met fin au règne péquiste dans Lac-Saint-Jean

Eric Girard se fait féliciter par un militant.

Eric Girard est accueilli par les militants de la Coalition avenir Québec (CAQ) à son rassemblement de victoire.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Tremblay

Radio-Canada

L'agriculteur Éric Girard met la main sur le château fort péquiste de Lac-Saint-Jean sous les couleurs de la Coalition avenir Québec (CAQ). La circonscription était détenue par le Parti québécois (PQ) depuis 1976.

Un texte de Catherine Paradis

Je vais me battre jusqu’au bout pour mon coin, le Lac-Saint-Jean.

Éric Girard, député élu dans Lac-Saint-Jean

La forteresse péquiste de Lac-Saint-Jean n'a pas résisté au raz-de-marée bleu poudre qui a déferlé sur le Québec, lundi soir.

Éric Girard a récolté 39 % des suffrages devant le candidat péquiste William Fradette, qui finit la course avec 31 % des voix.

On va profiter du moment, on va fêter ça avec la famille et le travail va commencer demain [mardi]. Je suis un gars qui travaille, je vais tout donner pour la population, pour les représenter à Québec, a mentionné Éric Girard au terme de sa victoire.

Éric Girard de la CAQ obtient 39,3 % des voix, William Fradette du PQ a 31,8 %, Manon Girard de QS a 14,8 % et Mathieu Huot reçoit 12,5 % des voix

Le caquiste Éric Girard a remporté l'élection dans Lac-Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada

Défaite historique

La première expérience politique de William Fradette restera marquée par une débandade pour les péquistes de Lac-Saint-Jean, la circonscription qui compte le plus grand nombre de membres au Québec.

William Fradette en entrevue

William Fradette est le premier candidat péquiste défait depuis 1976 dans Lac-Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada

Il est le premier candidat péquiste à perdre depuis 1976 dans Lac-Saint-Jean.

Alexandre Cloutier l'avait emporté avec une majorité de près de 5000 votes lors de la dernière élection en 2014. Le jeune Fradette se désole de la division des troupes souverainistes.

Que ce soit orange ou bleu, il faut qu'on se pose des questions parce que ce soir, 33 % des gens ont voté pour un parti souverainiste, mais seulement 20 députés sur 125 vont aller à l'Assemblée nationale. C'est triste parce que plutôt que de se rassembler sur ce qui nous ralliait, on a plutôt décidé de se chicaner, a-t-il mentionné après la divulgation des résultats.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique provinciale