•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des fiches Wikipédia pour mettre à l'honneur les athlètes autochtones du Canada

Défaite d'Ariane Fortin (droite) contre sa rivale canadienne Mary Spencer (gauche) en 2012
Mary Spencer (gauche) détient plusieurs titres mondiaux en boxe. Ici contre Ariane Fortin en 2012. Photo: La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Une équipe de chercheurs de l'Université de Windsor, dans le Sud-Ouest de l'Ontario, rend hommage à des athlètes autochtones en publiant leur profil sur Wikipédia.

Pour Victoria Paraschak, professeure au Département de kinésiologie de l'université qui est à l'origine du projet, ce travail de visibilité est essentiel.

Le système des événements sportifs autochtones est totalement séparé, et la plupart des gens ne le connaissent pas du tout, affirme la chercheuse, qui étudie le monde du sport autochtone depuis 40 ans.

C'est cet objectif de faire découvrir les athlètes autochtones au public qui a aussi intéressé Chelsey Leahy, étudiante à la maîtrise en gestion du sport à l’Université de Windsor, qui prend part à l'initiative.

On n'entend pas souvent parler d’eux et les jeunes Autochtones ont moins l'opportunité de s'identifier à des modèles comme eux parce qu'on ne les connaît pas, constate-t-elle.

Quand je jouais au soccer pour mon université au Nouveau-Brunswick, j'ai fait du bénévolat dans les écoles autochtones et j'ai vu qu'il y avait beaucoup moins d’opportunités pour eux dans les sports et l’éducation.

Chelsey Leahy, étudiante à la maîtrise en gestion du sport à l’Université de Windsor
Une étudiante se tient devant son bureau. Chelsey Leahy se charge de corriger les copies des étudiants qui compilent des informations sur les athlètes autochtones du Canada. Photo : Chelsey Leahy

Elle explique que monter des fiches Wikipédia de tous les athlètes autochtones démocratise l'information, car tout le monde y a accès.

Wikipédia est un bon endroit pour commencer une recherche, sans citer les informations, on peut aller cliquer sur les références, dit-elle.

Lorsque Mme Leahy s'est jointe à l'initiative, moins de 120 athlètes autochtones avaient des fiches en ligne. Il y en a maintenant 173 et l'équipe continue d'en ajouter.

Célébrer les athlètes de Windsor

Ce sont les athlètes de la région de Windsor qui ont le plus impressionné l'étudiante.

Avant d'arriver, je ne connaissais pas beaucoup Windsor. C’était intéressant de voir que les athlètes autochtones de la région sont si talentueux.

Chelsey Leahy, étudiante à la maîtrise à l'Université de Windsor

Elle a d'ailleurs eu un véritable coup de coeur pour l'histoire de Mary Spencer, une jeune boxeuse de la région.

Mary Spencer détient huit titres nationaux, cinq titres panaméricains et trois titres mondiaux.

L'initiative a été dévoilée au public juste à temps pour le symposium Telling the Stories of Race and Sports in Canada, qui se tient à l'Université de Windsor les 28 et 29 septembre.

Windsor

Autochtones