•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Usage de cannabis : toujours pas de règlement pour les agents de la GRC

Des feuilles de cannabis séchées dans un pot
Du cannabis Photo: La Presse canadienne / DARRYL DYCK
Radio-Canada

À moins de trois semaines de la légalisation du cannabis, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) est toujours en train de finaliser sa politique sur l'usage que pourront en faire ses agents.

Par courriel, la porte-parole de la GRC, Marie Damian, indique que les règlements de la GRC viseront à « préserver la sécurité publique et un lieu de travail sûr ».

« Tous les agents de la GRC devront être aptes au service lorsqu'ils se présentent au travail, ce qui signifie, entre autres, ne pas avoir les facultés affaiblies par l’alcool ou les drogues », écrit-elle.

Elle ajoute que la GRC mettra à jour sa politique à mesure que la recherche scientifique et la législation évolueront.

Les Forces canadiennes ont établi des règles strictes sur l’usage du cannabis par les militaires, qui pourront en consommer jusqu’à huit heures avant le début de leur quart de travail.

Le Service de police de Calgary a adopté des règles encore plus strictes, puisqu’il interdit à ses policiers de consommer du cannabis, même durant leurs jours de congé.

Quant au Service de police de Regina, il est, lui aussi, encore en train de réfléchir aux directives qu’il donnera à ses employés en matière de consommation de cannabis.

Selon le chef de la police de Regina, Evan Bray, il s’agira de trouver un équilibre entre la nécessité d’avoir des policiers aptes à travailler et le fait de ne pas trop réglementer ce qu’ils font durant leur temps libre.

Saskatchewan

Drogues et stupéfiants