•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Muskrat Falls est la pire erreur économique de T.-N.-L. selon Dwight Ball

Dwight Ball sur la scène devant un écran géant

Dwight Ball a pris la parole lors de l'activité bénéfique « Une soirée avec le premier ministre », à 500 $ le couvert.

Photo : CBC/Ryan Cooke

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Dwight Ball, a profité de la tribune d'une activité-bénéfice à 500 $ le couvert pour s'en prendre au chef progressiste-conservateur Ches Crosbie en condamnant Muskrat Falls et en proposant quelques idées personnelles.

Dwight Ball a lancé devant environ 500 partisans libéraux que Ches Crosbie est en faillite d’idées pour diriger la province.

Le discours du premier ministre, selon plusieurs intervenants, a ouvert la voie aux élections de 2019.

Dwight Ball a dénoncé le projet hydroélectrique de Muskrat Falls, qui menace d’alourdir l’endettement de la province et d’augmenter les tarifs de l’électricité.

Je crois que Muskrat Falls était la plus grande erreur économique de l’histoire de Terre-Neuve-et-Labrador.

Dwight Ball, premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador

Les libéraux doivent toujours corriger les erreurs des progressistes-conservateurs, a-t-il ajouté.

Dwight Ball affirme que Ches Crosbie a remporté une victoire « facile » à l’issue de l’élection partielle dans la circonscription de Windsor Lake, la semaine dernière. Lorsque j’écoute Ches Crosbie, j’entends encore son manque de volonté de proposer des idées, lance M. Ball.

Une approche à long terme pour stabiliser les tarifs

Dwight Ball ajoute que la décision récente de rétablir pleinement l’autorité de la Commission des services publics n’était qu’une première mesure du plan de son parti pour redresser les finances publiques.

Il n’y a pas de solution unique, affirme M. Ball. La solution est une combinaison de plusieurs éléments, explique-t-il en promettant que son gouvernement ne ménagera pas ses efforts.

Il a dit plusieurs fois que les libéraux évalueront la possibilité d’accroître la demande pour l’électricité dans la province afin d’accroître les revenus et limiter le fardeau imposé aux contribuables. Le plan pourrait comprendre le chauffage à l’électricité au lieu du mazout dans les édifices gouvernementaux.

Ches Crosbie souriant, entouré de ses partisans qui applaudissent.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef progressiste-conservateur Ches Crosbie est le nouveau député de Windsor Lake, à Saint-Jean.

Photo : CBC/Ted Dillon

Dans une mêlée de presse après son discours, le premier ministre a reconnu que cette décision peut entraîner des coûts importants. Son gouvernement étudie cela pour le moment.

Dwight Ball estime que convertir les écoles et les hôpitaux au chauffage à l’électricité ferait déjà croître la demande.

Le premier ministre dit aussi que son gouvernement envisagerait une restructuration d’ententes financières, qui pourrait comprendre une plus grande période d’amortissement des prêts de Muskrat Falls.

Nous devons étudier toutes les options, mais nous n’aurons peut-être même plus besoin de celle-là en 2021. Nous aurons peut-être une consommation d’électricité assez importante dans la province pour éviter cela, explique-t-il.

Chantier Muskrat Falls.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le mégaprojet hydroélectrique Muskrat Falls coûte beaucoup plus cher que prévu.

Photo :  Nalcor Energy

Dwight Ball affirme que son gouvernement ne ménagera pas ses efforts pour trouver des moyens de réduire l’impact financier du mégaprojet hydroélectrique lorsqu’il commencera à produire du courant et qu’il faudra commencer à rembourser les prêts.

Il promet de rendre publique l’information à ce sujet lorsqu’elle sera disponible, et il assure que ce ne sera pas au détriment des consommateurs.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !