•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Se loger avec 30 % de son revenu à Vancouver, est-ce possible?

Adriane Carr, conseillère du parti vert à la Ville de Vancouver, est entourée des autres candidats du parti sur une terrasse de l'hôtel de ville.

Les candidats du parti vert de Vancouver présentent leur plateforme électorale, axée sur le logement abordable, dans le cadre des élections municipales.

Photo : Radio-Canada / Jacqueline Landry

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les candidats du parti vert de Vancouver ont présenté leur plateforme électorale axée sur le logement, jeudi, dans le cadre de la campagne électorale municipale.

Un texte de Jacqueline Landry

Les candidats annoncent qu'ils mettront l'accent sur le logement abordable, s'ils sont élus, car les résidents de Vancouver ont le droit de se loger à prix abordables, disent-ils.

Les résidents ne devraient pas payer plus de 30 % de leur revenu pour se loger.

Adriane Carr, Conseillère municipale de Vancouver du Parti vert

Ce rêve peut devenir réalité, affirme la candidate Adriane Carr, qui brigue un autre mandat. Il suffit, dit-elle, de suivre ce qu'elle appelle « le modèle de Whistler ».

Un modèle adapté aux résidents

Le modèle de Whistler est une stratégie de logement que la Ville a développée pour accommoder ses résidents et ses travailleurs en offrant 50 % de ses logements à des prix contrôlés, explique la candidate.

En fait, ces logements coûtent la moitié du prix du marché. Les promoteurs immobiliers se voient dans l'obligation d'offrir un mélange de logement social, de résidences, de coopératives et de logement en copropriétés.

Le logement s'adapte ainsi au niveau social du résident, et non l'inverse.

Le modèle de Whistler, c'est obtenir plus d'argent des promoteurs immobiliers, qui font déjà fortune dans le logement.

Adriane Carr, Conseillère municipale de Vancouver du Parti vert

D'autres promesses, liées au logement

Le Parti vert promet également de donner la priorité au logement social et de créer du logement locatif.

L'objectif est d'atteindre un taux d'inoccupation des logements de 3%, alors que Vancouver n'offre pratiquement aucun logement vacant, avec un taux de moins de 1 %.

À lire aussi :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !