•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maladie débilitante des cervidés : pas de chasse cette saison sur 400 km2

Un cerf de Virginie.
Un premier cas de maladie débilitante chronique a été observé chez un cerf d'élevage des Laurentides. Photo: iStock
Radio-Canada

Les autorités prévoient abattre plus de 300 cervidés dans les prochaines semaines en Outaouais et dans les Laurentides pour s'assurer que la maladie débilitante chronique découverte chez une bête d'élevage récemment ne se propage pas. Et pour toute la saison, il sera interdit de chasser tous les gibiers dans une zone totalisant 400 kilomètres carrés.

Les représentants du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) du Québec l'ont annoncé lors d'un point de presse, jeudi.

On a plus d’une centaine d’autorisations de propriétaires [de zones boisées où se trouvent des cerfs] concernés. Ensuite, il y a une équipe de spécialistes composée de tireurs qui a effectué en début de semaine le prélèvement de bêtes, a expliqué le sergent Patrice Mercier des services de protection de la faune du MFFP.

Les équipes du ministère sont déjà à pied d’œuvre, puisque quelque 80 bêtes ont été abattues afin de vérifier si elles avaient contracté la maladie débilitante chronique, qui s’apparente à celle de la vache folle chez les bovins.

Jusqu’à présent, tous les tests se sont révélés négatifs. La contamination d'un animal dans un élevage des Laurentides pourrait n'être qu'un cas isolé.

Carte géographique.Interdiction de chasse sur cette portion restreinte de la zone 10 est, du 21 septembre au 18 novembre 2018. Photo : Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Une rencontre d'information a eu lieu à Grenville-sur-la-Rouge pour donner plus de détails au public sur la suspension de la saison de chasse et sur la maladie débilitante qui touche les cerfs.

Des chasseurs se sont pour leur part dits déçus que toute la chasse soit suspendue, pour une maladie qui ne touche que les cervidés.

On ne veut pas que ça se propage à la grandeur de la province, a souligné Donald Forté, qui représente des chasseurs de Boileau. Par contre, je pense que de commencer à la source devrait être la base, a-t-il dit, en référence à l’élevage où le premier cas de maladie débilitante chronique a été détecté.

Avec les informations d'Antoine Trépanier

Faune et flore

Environnement