•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle trousse d'information pour faciliter l'établissement des nouveaux arrivants francophones

Un groupe de gens.
Les employés du Centre communautaire francophone Windsor-Essex-Kent et leurs partenaires souhaitent que cet outil soit utile à l'arrivée des immigrants francophones dans la région du Sud-Ouest. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Une trousse d’information pour les nouveaux arrivants francophones sera désormais disponible en ligne (Nouvelle fenêtre) et remise aux immigrants dans le Sud-Ouest de l'Ontario pour retrouver, à un seul endroit, des renseignements sur les soins de santé, le logement et la préparation à l'emploi.

L’objectif du répertoire, financé par le ministère de l’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, est de faciliter l’établissement des nouveaux arrivants dans la région du Sud-Ouest.

Une femme tient un guide.Maéva Darnal est la coordinatrice du projet Arrimage qui présente des services en français. Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

La coordinatrice du projet de cette nouvelle trousse d’information, Maéva Darnal, considère qu’une telle initiative permettra aux nouveaux arrivants francophones d’être mieux informés sur leur communauté.

« Quand je suis arrivée il y a deux ans, je n’avais aucune idée de l’existence de la communauté francophone dans la région. Si j’avais eu ce petit guide ça m’aurait aidé à m’établir correctement ici », dit-elle.

Le défi principal est de faire connaître cette nouvelle ressource pour attirer des immigrants qui considèrent s’établir au pays

Maéva Darnal, coordonatrice de l'initiative du Centre communautaire francophone Windsor-Essex-Kent

Samar Khayat, travailleuse d’établissement à West Women Enterprise Skill Training, s'est installée à Windsor il y a 12 ans.

Une femme.« Quand je suis arrivée, je ne savais pas qu’il y avait une communauté francophone », dit Samar Khayat. Photo : Radio-Canada / Rose St-Pierre

Elle a fait la rencontre de résidents qui partagent sa langue par l'entremise d'activités de bénévolat et d'un cours de langue seconde.

« L’important c’est que les immigrants de communautés francophones sachent qu’une communauté existe ici », précise-t-elle.

Un homme.Le directeur général du Centre communautaire francophone Windsor-Essex-Kent, Didier Marotte, espère que cette initiative attira de nouveaux arrivants francophones. Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

Le directeur général du Centre communautaire francophone Windsor-Essex-Kent, Didier Marotte, considère que ce type de projet permet d’attirer plus d’immigrants francophones.

« C’est par de telles initiatives qu’on attire de nouveaux arrivants dans notre région », dit M. Marotte.

Il espère que d'ici 2020, cette nouvelle ressource permettra de remplir les objectifs d’accueil de 5 % de nouveaux arrivants qui parlent le français en Ontario.

Windsor

Engagement communautaire