•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réunifié à Ottawa, le Bloc québécois est divisé pour les élections au Québec

Un montage photo montre Manon Massé et Jean-François Lisée.

La co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, et le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les membres du Bloc québécois livrent bataille en ordre dispersé pour la campagne électorale qui s'achève au Québec. Tandis que les dix députés du parti récemment réunifié appuient le Parti québécois, le bureau de la circonscription de Québec invite ses membres à appuyer deux candidats de Québec solidaire.

Un texte de François Messier

Dans un message publié sur Facebook, le bureau invite les indépendantistes québécois à appuyer les candidats de Québec solidaire Catherine Dorion et Sol Zanetti dans les circonscriptions de Taschereau et Jean-Lesage, en rappelant qu’ils faisaient partie d’Option nationale, un parti maintenant intégré à QS.

« La qualité de leur candidature motive cet appui : nous tenons à saluer leurs efforts sans relâche et leur créativité dans la promotion de l’indépendance au Québec », peut-on lire dans ce message, qui vante leur engagement à « revitaliser et diffuser le plus largement possible l’argumentaire indépendantiste ».

Sur son propre compte Facebook, le Bloc québécois a précisé quelques heures plus tard que « la position de l’exécutif du Bloc québécois de la circonscription de Québec ne représente pas la position de l’ensemble du Bloc québécois ». L’ensemble des députés bloquistes, précise le parti, « appuie et travaille activement pour les candidats du Parti québécois ».

« Comme le Bloc québécois est le seul parti indépendantiste à Ottawa, il compte des indépendantistes de toutes allégeances parmi ses membres », ajoute-t-il en guise d’explication pour ces divergences de vues.

L’affaire n’a semblé surprendre ni le chef péquiste Jean-François Lisée ni la co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé.

On s’y attendait, parce qu’on sait depuis longtemps que l’exécutif de ce comté du Bloc québécois est dominé par des membres d’Option nationale. Alors on se demandait juste quel jour il allait faire ça.

Jean-François Lisée, chef du Parti québécois

« Lundi, c’est sûr que c’est une étape importante et que ceux qui veulent un plan sérieux pour l’indépendance devraient voter pour les indépendantistes sérieux, le Parti québécois, a plaidé M. Lisée, jeudi. Si ce n’est pas le Parti québécois qui est élu, on s’éloigne de l’indépendance. »

De son côté, Mme Massé s'est réjouie de cet appui.

« Sol Zanetti et Catherine Dorion sont des leaders indépendantistes importants, a-t-elle commenté. Ça démontre vraiment que Québec solidaire rassemble. Ça rassemble des souverainistes, certes, mais pas seulement. Ça rassemble des gens qui n’ont jamais voté, qui se reconnaissent dans notre projet de société. »

Plus tard dans la journée, M. Lisée s'est dit « très heureux » de l'appui des députés du Bloc québécois. « Nous savions déjà que les dix députés, chacun dans leur circonscription, prêtaient main-forte à nos candidats du Parti québécois. Je pense que c’est une bonne nouvelle qu’ils le fassent officiellement en tant que caucus réunifié », a-t-il commenté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique