•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des consultations pour l’avenir du restaurant Hélène-de-Champlain

Le restaurant Hélène-de-Champlain
Le restaurant Hélène-de-Champlain, dans le parc Jean-Drapeau, a été rénové, mais il est laissé à l'abandon. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Des consultations publiques organisées par la Ville de Montréal sont en cours pour discuter de l'avenir du parc Jean-Drapeau, situé sur les îles Sainte-Hélène et Notre-Dame. Les citoyens ont également la possibilité de se prononcer sur la vocation de l'immeuble Hélène-de-Champlain, rénové à grands frais et laissé à l'abandon.

L’immeuble, construit à la fin des années 1930, a été transformé en restaurant en 1955. Il a connu son heure de gloire pendant l'Expo 67, où il a servi de pavillon d’honneur. Plusieurs chefs d'État et de dignitaires y ont alors été accueillis.

En 2009, le restaurant a fermé ses portes afin de subir une cure de rajeunissement. Seize millions de dollars ont été investis par la Ville pour enlever l'amiante, refaire la plomberie, l'électricité et le chauffage, ainsi que pour changer les portes et les fenêtres.

L'intérieur du bâtiment est toutefois toujours en chantier. Les murs, les planchers et les plafonds sont à refaire et la décoration intérieure doit être revue.

Le jardin et la roseraie devront également être redessinés par des architectes paysagistes.

Le restaurant Hélène-de-Champlain et la biosphère au parc Jean-DrapeauLe restaurant Hélène-de-Champlain et la biosphère au parc Jean-Drapeau Photo : Radio-Canada

La Ville estime qu’il faudrait encore investir au moins 10 millions de dollars pour remettre les lieux en état.

En février, le responsable des grands parcs au comité exécutif, Luc Ferrandez, avait donné l'assurance que la réouverture du restaurant Hélène-de-Champlain était toujours dans les cartons.

L'ancien maire Denis Coderre avait souhaité transformer l'immeuble en salles de réception et d'événements haut de gamme. Mais l'administration Plante-Dorais pense autrement.

« On a investi énormément d’argent pour ce joyau architectural, rappelle la mairesse Valérie Plante. Le restaurant Hélène-de-Champlain, il faut lui trouver une fonction, ou des fonctions, parce que c’est quand même assez grand. Alors, si on peut s’en servir. »

Les citoyens peuvent participer à la consultation publique en se rendant sur le site Internet de l’Office de consultation publique de Montréal.

Avec les informations de Jacques Bissonnet

Architecture

Société