•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La hausse des loyers permise en C.-B. sera finalement de 2,5 %

John Horgan debout devant un lutrin et un micro, avec une femme et un homme derrière lui, avec en arrière-plan de l'eau et des rails de chemin de fer.

Le premier ministre John Horgan a annoncé que la hausse maximale des loyers permise en 2019 sera finalement limitée à l'inflation, soit 2,5 %.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre John Horgan annonce que la hausse maximale des loyers permise en 2019 en Colombie-Britannique sera finalement limitée au taux de l'inflation, soit 2,5 %, tel que le préconisait un comité de travail sur le logement, lundi.

Ce comité, présidé par le député de Vancouver West-End, Spencer Chandra Herbert, recommandait de modifier la formule mise en place en 2004 qui permettait une hausse de 2 % supplémentaire à l’inflation chaque année. Cette formule aurait permis aux propriétaires d’augmenter les loyers de 4,5 % en 2019.

Le premier ministre parle d’une « première étape » pour régler la crise du logement.

Il y a beaucoup plus à faire, mais c’est un pas dans la bonne direction.

John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique

Un rapport plus complet cet automne

M. Horgan rappelle que le comité de travail sur le logement rendra un rapport complet au cours de l'automne.

Il assure par ailleurs que son gouvernement continue de travailler avec les propriétaires pour s’assurer que ceux qui font des améliorations importantes à leur propriété peuvent récupérer une partie des frais qui y sont associés.

Colombie-Britannique et Yukon

Immobilier