•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avenir de la caserne incendie de Rivière-du-Loup : pas de décision avant novembre

L'édifice Rosaire-Gendron comprend la caserne incendie et le poste de la Sûreté du Québec à Rivière-du-Loup.

L'édifice Rosaire-Gendron comprend la caserne incendie et le poste de la Sûreté du Québec à Rivière-du-Loup.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les dirigeants de la Ville de Rivière-du-Loup évaluent trois avenues pour l'avenir de la caserne incendie. Deux de ces options comportent la construction d'une nouvelle caserne.

Un texte de Patrick Bergeron

Selon la mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet, la première option demeure d'agrandir et de rénover l'édifice Rosaire-Gendron qui abrite la caserne incendie sur la rue Lafontaine.

Les deux autres solutions envisagées comporteraient la construction d'une nouvelle caserne sur un terrain appartenant déjà à la Ville ou sur un terrain actuellement privé.

La mairesse de Rivière-du-Loup Sylvie Vignet.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La mairesse de Rivière-du-Loup Sylvie Vignet.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Au début du mois de septembre, les élus avaient confirmé que les trois soumissions reçues pour la réfection et l'agrandissement de la caserne incendie dépassaient le budget disponible de la ville.

La plus basse soumission était de 8 333 000 $ alors que la Ville compte sur un budget de 7,9 millions de dollars.

Mardi soir, lors d'une rencontre de travail, les élus ont donné quelques semaines aux fonctionnaires pour répondre aux questions sur les différentes propositions.

Il y a les coûts financiers à regarder, mais il faut aussi regarder les distances entre une éventuelle nouvelle caserne et les différents quartiers où nos pompiers pourraient intervenir.

Sylvie Vignet, mairesse de Rivière-du-Loup

Les élus se donnent jusqu'en novembre pour annoncer leur choix.

Bas-Saint-Laurent

Infrastructures