•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les militaires canadiens pourront désormais porter la barbe

Zoom sur le drapeau du Canada qui figure sur l'uniforme porté par l'un des membres des Forces armées canadiennes.

Les militaires voulant porter la barbe devront respecter certaines contraintes.

Photo : La Presse canadienne / Lars Hagberg

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'état-major des Forces armées canadiennes (FAC) va désormais autoriser le port de la barbe pour tous les militaires canadiens, mais ils devront respecter certaines conditions.

Cette modification vient après une forte demande de la part des militaires, selon l’adjudant-chef Alain Guimond.

Après avoir regardé tout ça, on s’est aperçu qu’on pouvait autoriser le port de la barbe à certains temps, tout en gardant l’autorité pour les commandants d’unité. Lorsqu’il y a des points opérationnels, ils peuvent enlever [le privilège du] port de la barbe, explique-t-il.

Un commandant peut notamment contraindre un soldat à se raser si, par exemple, la barbe ne permet pas de porter correctement un masque à gaz, illustre l’adjudant-chef.

Les militaires désireux d’arborer une barbe doivent toutefois respecter certaines obligations. La pilosité faciale doit être soigneusement taillée, en particulier à la base du cou et aux pommettes, précise le règlement.

L’épaisseur de la barbe ne doit pas non plus excéder deux centimètres et il faudra raser toutes tentatives infructueuses de faire pousser une barbe.

Auparavant, seuls les militaires invoquant un motif religieux valable ou ayant l’aval d’un médecin pouvaient se faire pousser la barbe. Les membres de la Marine royale canadienne pouvaient également porter la barbe, mais seulement lorsqu’ils n’étaient pas en mission en mer.

Avec les informations de Jérôme Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !