•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford prend ses distances d’une candidate à la mairie de Toronto aux positions extrêmes

Photo du premier ministre avec Faith Goldie et 5 autres hommes.

La photo publiée sur les médias sociaux du premier ministre en compagnie de Faith Goldy, à droite de Doug Ford.

Photo : @FaithGoldy/Twitter

Radio-Canada

Après des jours de pression, le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a pris ses distances avec Faith Goldy, candidate à la mairie de Toronto, ayant des positions extrêmes au sujet de l'immigration, notamment.

En début de semaine, le Nouveau Parti démocratique de l’Ontario avait dénoncé les liens entre le premier ministre Ford et celle qu’ils ont décrite comme une candidate d'extrême droite associée aux groupes néonazis.

Sur les réseaux sociaux, le premier ministre Ford a condamné, mercredi, les discours haineux, y compris ceux tenus par Mme Goldy, ce qu'il n'avait pas fait jusqu'à maintenant.

Le week-end dernier, le premier ministre s'est fait prendre en photo avec la candidate à la mairie dans le cadre du FordFest. Le cliché a suscité de vives réactions sur les médias sociaux. Mme Goldy avait également dit que les partisans de Doug Ford étaient aussi les siens.

Faith Goldy est notamment connue pour ses collaborations avec le magazine en ligne The Rebel, qui a souvent été critiqué pour ses positions anti-islamiques et identitaires.

Faith Goldy était par ailleurs présente sur les lieux de la manifestation néonazie de Charlottesville, aux États-Unis, en août 2017, en tant que reporter pour The Rebel. Elle avait aussi accordé une entrevue au Daily Stormer, un média en ligne ouvertement nazi, ce qui avait entrainé son départ forcé du magazine The Rebel.

Elle avait aussi suscité la controverse en acceptant de prononcer, lors d'une entrevue en ligne, les 14 mots qui forment un slogan populaire dans les mouvements d'extrême-droite. Faith Goldy s'était tout de même défendue d'être néonazie ou suprémaciste blanche.

Toronto

Politique provinciale