•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travaux du REM à la station McGill : des commerçants s'inquiètent 

Les précisions de Louis de Belleval
Radio-Canada

Les travaux menés en prévision de la construction du Réseau express métropolitain (REM) à la station de métro McGill causent des maux de tête à certains commerçants, qui constatent une baisse de l'achalandage.

C’est surtout le chantier sur l'avenue McGill College, entre le boulevard de Maisonneuve Ouest et la rue Sainte-Catherine Ouest, qui soulève ces inquiétudes.

Une partie de cette avenue est fermée à la circulation depuis une semaine, ce qui force les piétons à circuler sur un trottoir plus étroit, côté est, et ce, jusqu'à l'entrée du Centre Eaton.

Un trottoir étroit.Les piétons doivent circuler sur un trottoir plus étroit durant la durée des travaux du Réseau express métropolitain à la station McGill. Photo : Radio-Canada

Les travailleurs préparent le terrain pour la construction de la future station McGill du REM, qui débutera au printemps prochain.

« On est en train de déplacer tout ce qui est d'utilité publique. Il y a énormément de câbles, de fils et de canalisations qui passent sous McGill College », explique Jean-Vincent Lacroix, de la Caisse de dépôt et placement du Québec, qui pilote le REM.

Le Café Green, situé à proximité du chantier, n’est pas épargné par les travaux de construction.

Sa gérante, Johanna Branque, constate déjà une baisse de ses ventes d'environ 40 %.

Je suis obligée de me séparer d'une personne, de réduire les shifts des autres.

Johanna Branque, gérante du Café Green

La propriétaire du restaurant L'Asie, Hanbing Zhang, ne s'en tire pas non plus sans séquelles. Elle soutient que ses ventes ont baissé de moitié.

Son restaurant, qui peut en temps normal accueillir une centaine de clients, en comptait seulement une dizaine mardi, à l’heure du dîner. Mme Zhang a également dû démanteler sa terrasse, à son grand désarroi.

Un panneau de construction indique que le restaurant L'Asie est ouvertLa propriétaire du restaurant L'Asie constate que ses ventes ont baissé de moitié. Photo : Radio-Canada

La station du REM doit ouvrir ses portes en 2022, mais Jean-Vincent Lacroix se fait rassurant. Il rappelle qu'une série d'engagements sont pris pour limiter les répercussions des travaux.

« On a mis en place toute une équipe qui est dédiée aux relations avec la communauté, [à] s'assurer d'informer les gens, être avec eux, avoir des comités de bon voisinage, partager l'information en amont, prendre les mesures », dit-il.

Les engagements du REM envers les commerçants :

  • travailler de manière proactive avec eux pour mettre en place un plan d’action spécifique afin que leurs clients soient informés que leurs commerces demeurent ouverts et accessibles;
  • désigner des agents de liaison voués aux relations avec la communauté, en particulier les commerçants, pour améliorer la prévisibilité et minimiser les inconvénients;
  • maintenir les accès aux commerces situés aux abords des chantiers;
  • installer une signalisation aux abords des chantiers pour indiquer aux clients que les commerces sont accessibles;
  • optimiser les plages horaires des travaux ainsi que les superficies occupées;
  • déployer des mesures d’atténuation (écrans acoustiques, brumisateurs, abat-poussières, etc.);
  • lorsque c'est possible, habiller les palissades de chantier par des bannières esthétiques.

Malgré tout cela, Hanbing Zhang n'est guère optimiste. Elle croit que les jours de son restaurant sont comptés.

Avec les informations de Louis de Belleval et de Diana Gonzalez

Grand Montréal

Affaires