•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conflit à la marina de Rivière-du-Loup

Le port de Rivière-du-Loup.

Le port de Rivière-du-Loup.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les responsables du Club nautique de Rivière-du-Loup dénoncent les pratiques de la Société Duvetnor qui souhaite implanter un port pour croisiéristes au quai de Rivière-du-Loup.

Un texte de Patrick Bergeron

Dans une lettre ouverte, le secrétaire du Club nautique de Rivière-du-Loup Michel Sacco souligne que ce projet entre directement en conflit avec celui du Carrefour maritime.

La Société Duvetnor, qui offre entre autres des excursions sur le fleuve, a donné un mandat à la firme d'ingénierie Norda Stelco pour évaluer la faisabilité d'un tel projet. Un rapport d'étape dans ce dossier doit être déposé au début du mois de novembre.

Selon le secrétaire du club nautique, Michel Sacco, deux des scénarios envisagés utiliseraient la moitié du bassin d'amarrage pour emmagasiner les sédiments de dragages et les 3 autres scénarios réduiraient la place accessible aux membres, sur les quais, du club nautique de Rivière-du-Loup.

Monsieur Bédard a décidé unilatéralement de délimiter les espaces pour les croisiéristes et pour les plaisanciers dans le bassin. C'est ce que j'appelle un coup de force.

Michel Sacco, secrétaire du Club nautique de Rivière-du-Loup

Le porte-parole du Club nautique de Rivière-du-Loup consent que le projet de port pour croisiériste n'est qu'à ses balbutiements, mais il demande tout de même à la Ville de se positionner dans ce dossier.

Bien qu'aucune décision ne soit prise par les dirigeants du club nautique, Michel Sacco ne cache pas que le club nautique pourrait déménager au port de Cacouna si jamais il est impossible de s'entendre avec la ville et la Société Duvetnor. Les responsables du club discuteront avec la Première nation Malécite de Viger pour obtenir plus d'informations sur le projet de port pour bateaux de plaisanciers qui pourrait voir le jour au port de mer de Cacouna.

La mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet, avance que les projets futurs du Club nautique et de la Société Duvetnor pourront cohabiter à l'intérieur du futur Carrefour maritime.

Le Carrefour maritime doit demeurer un projet inclusif et nous devons trouver des solutions pour que tous puissent cohabiter

Sylvie Vignet, mairesse de Rivière-du-Loup

De son côté, le directeur de la Société Duvetnor Jean Bédard n'a pas voulu commenter cette sortie du club nautique. Il entend tenir une conférence de presse au cours des prochains jours pour donner son point de vue dans ce dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !