•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le portrait des dommages s'éclaircit à Ottawa, quatre jours après les tornades

Des personnes tirent sur un arbre.

Des voisins ont travaillé ensemble pour déblayer une rue d'un arbre à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Heather Badenoch

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Quatre jours après le passage de tornades sur la grande région de la capitale nationale et sa périphérie, les sinistrés et les autorités de la Ville d'Ottawa se serrent les coudes. Des mesures d'aide ont été mises en place et le portrait des dommages s'éclaircit.

Les inspecteurs de la Ville spécialisés en structure de bâtiments ont examiné les dégâts subis par 200 résidences, sur une quarantaine de rues. Une trentaine de maisons lourdement endommagées par les tornades de vendredi sont des pertes totales.

Ces résidences du quartier de Dunrobin seront démolies. Dans le secteur d'Arlington Woods, aussi lourdement sinistré, des douzaines de maisons ont été partiellement détruites par les tornades. Plusieurs d'entre elles pourraient être démolies, selon la Ville d'Ottawa.

L'École publique Knoxdale sera fermée jusqu'au vendredi 28 septembre, alors que l'École secondaire West Carleton sera ouverte dès mercredi.

Mesures d'aide à Ottawa

Les mesures prises par la Ville d'Ottawa pour la reconstruction et l'aide aux personnes sinistrées se sont précisées.

Mardi, la Ville a fait savoir qu'elle pourrait annuler, réduire ou rembourser une partie des taxes foncières des propriétés dont le bâtiment a été détruit ou endommagé.

Le maire Jim Watson entend aussi présenter une résolution au conseil municipal mercredi pour annuler les frais pour les permis de démolition, les permis de construction et les autres autorisations du genre demandées par des sinistrés. Les familles touchées qui doivent rebâtir leurs maisons pourraient ainsi économiser entre 500 et 2000 dollars.

Par ailleurs, il n'y aura pas de limite de sacs de déchets mis en bordure de la route cette semaine à Ottawa. La restriction d'un maximum de six sacs par foyer a été levée afin de faciliter le nettoyage des dégâts causés par les tornades.

Des pompiers se tiennent sur un tas de débris là où se tenait une maison.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La tornade d'une puissance de EF-3 qui est survenue vendredi a fortement touché le secteur de Dunrobin, en Ontario.

Photo : Radio-Canada

Par ailleurs, les sinistrés d'Ottawa pourront se rendre au Centre communautaire de Greenboro, sur la promenade Lorry Greenberg. La Ville a installé un centre de soutien à cet endroit, qui sera ouvert de 9 h à 20 h.

En plus de soutien psychosocial, les résidents touchés par les tornades auront accès à des informations de la Ville d'Ottawa, de la Croix-Rouge, d'Hydro Ottawa, du Programme d'aide aux sinistrés pour la reprise après une catastrophe et du Bureau d'assurance du Canada. Ils auront aussi accès à des informations des services forestiers.

Deux centres de soutien communautaire sont aussi aménagés au Sportsplex de Nepean, sur l'avenue Woodroffe, et à l'École secondaire West Carleton, chemin Dunrobin.

Attention aux escrocs

Dans un communiqué, la Ville d'Ottawa demande à ses citoyens de faire attention pour ne pas se faire berner par des gens mal intentionnés. Il y a eu des signalements de sociétés de reprise après sinistre se présentant frauduleusement dans les zones touchées par la tornade, y lit-on.

La Municipalité recommande aux sinistrés de discuter avec leur compagne d'assurance en premier lieu et de signaler tout comportement frauduleux à la police d'Ottawa.

Les banques alimentaires achalandées

La Banque d'alimentation d'Ottawa est extrêmement occupée depuis le passage des tornades sur la région. Elle estime avoir distribué l'équivalent d'un mois de denrées en quelques jours seulement à la centaine de centres d'aide qu'elle dessert. Plusieurs de ces centres ont eux-mêmes manqué d'électricité et ont dû jeter leurs produits frais.

Au moins 8000 clients réguliers de ces banques auraient aussi perdu tout le contenu de leur réfrigérateur en raison des pannes, beaucoup sont des familles à faible revenu.

La Banque d'alimentation d'Ottawa a donc besoin de dons en argent pour acheter du lait, du pain, des oeufs, des fruits et légumes et de la viande.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !