•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mot de Sébastien Bovet : à 5 jours du vote, la température monte

Photomontage de François Legault et Philippe Couillard, lors de points de presse.

François Legault et Philippe Couillard sont engagés dans un duel acharné d'ici au scrutin du 1er octobre.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Potvin/Frédéric Deschênes

Sébastien Bovet

À cinq jours des élections, pensez-vous que le gouvernement sera majoritaire ou minoritaire? Si on regarde les chiffres, ce sera minoritaire. Coalition avenir Québec ou Parti libéral du Québec? Ça, c'est moins clair.

La CAQ est en meilleure position, pour l'instant, en particulier en raison du vote francophone, segment de l’électorat où elle est en avance. Donc, avantage à la CAQ.

Mais ne prenez jamais les libéraux pour battus. Ils vont travailler pour aligner les astres. Cela veut dire monter dans le vote francophone, c'est essentiel pour eux, et faire « sortir leur vote », comme on dit en mauvais français. Là-dessus, avantage aux libéraux. La machine est plus grosse et plus forte.

Plus le taux de participation sera élevé, plus cela favorisera la CAQ, cela voudra dire que le vote de protestation s'exprime. Plus le taux de participation sera bas, plus cela favorisera le PLQ, parce que les mécontents seront restés à la maison.

Peu importe, ça va jouer dur, on l'a vu mardi. François Legault qui se demande si Philippe Couillard n’aurait pas des comptes à l’étranger. Philippe Couillard qui accuse François Legault de se cacher.

On met des bûches dans le poêle, on fait monter la température.

Politique provinciale

Politique