•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les intentions du député Di Iorio sont floues, même pour le whip de son parti

Le député Di Iorio.

Le député Nicola Di Iorio a annoncé en avril qu'il quittait ses fonctions.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Le whip du Parti libéral du Canada s'attend encore à ce que le député de Saint-Léonard–Saint-Michel abandonne la vie politique, même si le principal intéressé a annoncé qu'il avait changé d'avis.

En avril dernier, Nicola Di Iorio a dit qu'il quittait ses fonctions. Avant le congé d'été, il s'est même levé en chambre pour faire ses adieux. Mais il y a une semaine, il annonçait à l'hebdomadaire de son quartier, Le Progrès de Saint-Léonard, qu'il resterait jusqu'à la fin de son mandat, information que La Presse confirmait dans ses pages mardi matin.

Mardi après-midi, le whip libéral Mark Holland continuait pourtant de dire que le député Di Iorio s'apprête à quitter la vie politique.

Intercepté à son entrée aux Communes, celui qui gère les élus libéraux a déclaré qu'il entend avoir une conversation avec son député. Les deux hommes discuteraient alors du moment choisi par M. Di Iorio pour quitter ses fonctions, a dit M. Holland. Il sera aussi question, selon le whip, de l'emploi d'avocat que le député continue d'occuper malgré ses responsabilités d'élu.

M. Holland a confirmé qu'il ne connaît pas de règles qui interdisent à un député d'avoir une autre occupation rémunérée.

Politique fédérale

Politique