•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
analyse

L'argent de messieurs Legault et Couillard

François Legault et Philippe Couillard.
François Legault et Philippe Couillard (archives) Photo: The Canadian Press / Allan McInnis
Gérald Fillion

ANALYSE - Des questions nous sont posées à propos des états financiers du chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) François Legault et du chef du Parti libéral du Québec (PLQ) Philippe Couillard. Voici quelques éléments de réponse.

Dans un souci de transparence, les chefs des partis politiques ont décidé de déclarer leurs actifs et leurs revenus avant l’élection du 1er octobre. Au-delà du voyeurisme financier que cela peut susciter, ces informations sont utiles pour avoir une meilleure compréhension des personnes qui sollicitent votre confiance.

Deux questions nous ont été posées à propos des finances personnelles de ces chefs.

Comment François Legault peut posséder en REER un total de 5,781 millions de dollars?

C’est une bonne question. Année après année, un plafond REER est déterminé par le gouvernement. Ainsi, un citoyen peut investir 18 % de son revenu admissible gagné l’année précédente dans un REER, jusqu’à concurrence de 26 230 $ en 2018. Autrement dit, votre droit de cotisation au REER cette année est plafonné à 26 230 $, mais vous pouvez accumuler ces droits si vous ne les utilisez pas au complet, année après année.

Selon la calculatrice REER de RBC, une somme de 20 000 $ investie pendant 25 ans avec un rendement annuel moyen de 5 % va rapporter, au bout d’un quart de siècle, une valeur estimative de 67 727 $. Si cette somme est investie de façon plus risquée et que le rendement moyen est de 10 %, la valeur estimative de ce placement atteint 216 694 $.

Selon le gestionnaire de placements Fabien Major, « c’est possible » d’arriver au niveau d’investissement en REER affiché par François Legault. « Peut-être a-t-il eu aussi des options, nous dit Fabien Major. En tout cas, ajoute-t-il, pour avoir un REER/CRI de cette ampleur, il a dû investir dans du capital de risque. N’oublions pas que Transat a bénéficié du programme de régime d'épargne-actions (REA). »

Ainsi, en imaginant que François Legault a utilisé l’essentiel de ses droits REER depuis 30 ou 40 ans, il y a de bonnes chances que son rendement ait permis de dépasser 5 millions de dollars. Certains types de placements pourraient avoir eu un effet multiplicateur.

Est-ce que Philippe Couillard a déclaré tous ses investissements?

Étant donné la haute rémunération des médecins, plusieurs se demandent si le chef du Parti libéral Philippe Couillard a déclaré tous ses actifs. Le Parti libéral nous répond que oui et précise que ni M. Couillard ni son épouse n'ont d’actifs à l’étranger.

Philippe Couillard, dans son bilan financier, déclare qu’il possède 50 % de sa résidence de Saint-Félicien, une valeur de 251 000 $, des investissements de 408 402 $ et des impôts latents de 187 684 $. Ces « impôts latents » sont une forme de provision inscrite dans les passifs qui reflète un impôt futur à payer. C’est une estimation de ce que Philippe Couillard va devoir à l’impôt au moment de la vente d’actions ou de la réalisation d’un gain en capital.

Est-ce que cet impôt latent révèle que des actifs ne sont pas dévoilés dans le bilan financier de Philippe Couillard?

Si on fait le calcul : à 53,3 % d’impôt sur les 230 512 $ de REER, on pourrait imaginer un impôt latent de 123 000 $. Ensuite, le chef libéral déclare une participation de 149 445 $ dans une société nommée Dr Philippe Couillard M.D.S.A. En sortant l’argent sous forme de dividende, il faut prévoir un impôt latent de 65 000 $, soit un impôt de 44,8 % sur le dividende. On arrive à environ 188 000 $, soit pratiquement le montant prévu par Philippe Couillard pour les impôts futurs à payer.

Le CELI, l'encaisse et la maison principale ne sont pas imposables.

Politique provinciale

Politique