•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université d'Ottawa coupe les liens avec sa fédération étudiante

Le logo de l'Université d'Ottawa.

L'Université d'Ottawa a annoncé qu'elle ne reconnaîtrait plus sa Fédération étudiante.

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

L'Université d'Ottawa affirme qu'elle ne reconnaîtra plus sa fédération étudiante comme la voix officielle des étudiants à la suite d'allégations de détournement de fonds par ses membres.

L'Université a pris cette décision après que « d'autres allégations de mauvaise gouvernance, de mauvaise gestion, de conflits internes et d'inconduite en milieu de travail » impliquant la Fédération étudiante de l'Université d'Ottawa (FÉUO) ont été dévoilées, a déclaré David Graham, le vice-recteur aux études, dans un communiqué.

Le mois dernier, le journal étudiant de langue française de l'institution, La Rotonde, a rapporté que la police d'Ottawa enquêtait sur des membres de la FÉUO pour avoir détourné des fonds étudiants à des fins personnelles.

En réponse à ces allégations, l'Université d'Ottawa a suspendu les transferts monétaires à la FÉUO, tout en promettant de couvrir certaines factures au nom de la fédération, dont le laissez-passer de transport en commun U-Pass, qui fait l’objet d’une entente distincte avec la Ville d’Ottawa.

Malheureusement, l’Université a perdu confiance en la capacité de la FÉUO à représenter ses étudiants et à offrir les services pour lesquels ces derniers paient, d’où la nécessité des mesures entreprises, peut-on lire dans le communiqué.

Le conseil d'administration de la FÉUO a également voté à l'unanimité pour permettre à une firme externe de jeter un coup d'oeil à ses finances.

L’Université regrette d’avoir eu à en arriver à cette décision, mais réitère que la protection des étudiants et de leurs intérêts doit, et devra toujours, passer en premier.

David Graham, vice-recteur aux études de l'Université d'Ottawa

Les étudiants peuvent former une nouvelle fédération

Malgré l'ouverture de ses livres, la FÉUO n'avait pas été en mesure de « démontrer à l'Université » qu'elle pouvait mener ses affaires correctement, a dit M. Graham dans sa déclaration.

Une nouvelle association des étudiants de premier cycle pourrait être formée en temps voulu et l'Université encourage les étudiants à prendre des mesures en ce sens, a-t-il écrit.

L'Université demeure fermement engagée à travailler de bonne foi avec une fédération étudiante qui va démontrer une bonne gouvernance et une saine gestion financière.

David Graham, vice-recteur aux études de l'Université d'Ottawa

La décision entre en vigueur le 24 décembre 2018, a indiqué M. Graham.

L’entente entre l’Université et la FÉUO stipule que l’une ou l’autre des parties peut mettre fin à l’entente en fournissant par écrit à l’autre partie un préavis de trois mois.

Ottawa-Gatineau

Éducation