•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arianne Phosphate conclut une entente avec un premier client

Vue aérienne du lac à Paul et du site projeté de la mine d'Arianne Phosphate

La mine d'Arianne Phosphate doit être construite près du lac à Paul.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Arianne Phosphate a finalement conclu une première entente avec un client pour vendre son concentré d'apatite. Il s'agit d'un contrat de trois ans avec une entreprise européenne.

Un texte de Mélissa Savoie-Soulières

Ça en prend un pour casser la glace. Après ça, les autres suivent!

Jean-Sébastien David, chef d’exploitation d’Arianne Phosphate

C'est une étape importante pour le projet de mine puisque les besoins de ce nouveau client représentent environ le tiers de la production prévue au Lac-à-Paul. L’apatite extraite au nord du Lac-Saint-Jean permettra surtout de faire de l’engrais.

Ce premier contrat de trois ans est renouvelable. En raison d'une entente de confidentialité, il est impossible d'en savoir plus.

La minière est satisfaite du prix négocié avec ce client européen. Il faut comprendre qu’on est capable d’obtenir un prix adéquat pour le produit étant donné qu’il y a une absence de contaminants et ça, ç’a été un facteur clé pour cette compagnie-là. Cette entreprise recherchait un produit de haute qualité, précise Jean-Sébastien David.

Arianne Phosphate est toujours à la recherche d'autres partenariats du genre. La compagnie est en négociation avec des clients partout à travers le monde.

On aurait pu signer un paquet de contrats avec d’autres, mais à des prix qui ne sont pas intéressants pour nous. Nous, on ne veut pas donner notre produit. La journée qu’on va ouvrir cette mine-là, c’est parce qu’on aura des quantités suffisantes et des quantités qui nous sont demandées, d’expliquer le chef d’exploitation de la minière.

Le marché est très étendu, mais des clients ont déjà été ciblés par la minière saguenéenne. Des clients potentiels se trouvent tant aux États-Unis qu’au Mexique, au Brésil et en Inde.

Saguenay–Lac-St-Jean

Métaux et minerais