•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Outaouais, terre de tornades?

Des orages menaçants se profilent à l'horizon.
Des orages menaçants se profilent à l'horizon. Photo: La Presse canadienne / Jeff McIntosh
Radio-Canada

Masson et Buckingham en 1978. Lac Blue Sea en 1984. Aylmer en 1994. Maniwaki en 2016. L'Outaouais a connu un nombre assez élevé de tornades au cours des quatre dernières décennies. Doit-on s'inquiéter?

Un texte d'Angie Bonenfant

L'Outaouais est une région propice au développement d'orages [...] et quand il y a des orages avec des conditions particulières, c'est possible d'avoir des tornades, explique Gerald Cheng, météorologue à Environnement et Changement climatique Canada.

Cependant, cette réalité ne devrait pas être une source d'inquiétude pour la population, précise son collègue météorologue Peter Kimbell. L'endroit où on retrouve le plus d'activités tornadiques, c'est en Ontario, dans le Sud-Ouest, entre Windsor et Barrie, souligne-t-il. C'est là qu'il y a le plus d'activités depuis les dernières décennies.

Une partie du toit d'une maison a été arraché par la force des vents et se trouve maintenant au sol, dans l'entrée de la demeure. Une maison a été lourdement endommagée après le passage de la tornade de catégorie EF3. Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Des dizaines de tornades ont été répertoriées en Outaouais et dans l'est ontarien depuis 1975, mais elles sont pour la plupart de force inférieure à EF2. La tornade qui a touché Ottawa et Gatineau vendredi dernier se démarque parce qu'elle est de catégorie EF3, ce qui est inhabituel à ce temps-ci de l'année.

Avoir une tornade de force EF2 et plus en septembre, c'est extrêmement rare.

Peter Kimbell, météorologue, Environnement et Changement climatique Canada

La dernière fois qu'une tornade aussi forte a frappé [à ce moment-ci de l'année], ce fut le 26 septembre 1898, il y a 120 ans, dans la région du Niagara, rapporte M. Cheng.

Une femme et un homme fouillent dans les décombres à Masson-Angers. (Archives)Des résidents de Masson-Angers fouillent dans les décombres à la suite du passage de la tornade. (Archives) Photo : Radio-Canada
De nombreux débris sur la rue.Les dégâts sont importants en Outaouais samedi après le passage de la tornade. Photo : Facebook/Philippe L. Denault

C'est en été, au printemps ou tôt en automne, quand les températures dépassent les 30°C et qu'il y a des masses d'air humide et chaud que c'est possible d'avoir des orages qui peuvent produire des tornades, indique M. Cheng.

La dernière fois qu'une tornade aussi forte que celle que nous avons connue vendredi a frappé l'Est de l'Ontario, c'est le 17 juillet 1902. Le tourbillon de force 4, selon l'échelle de mesure de l'époque, a touché Chesterville.

Ottawa-Gatineau

Incidents et catastrophes naturelles