•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À qui d’inviter la culture dans le débat électoral?

Des gens dans la rue lors du festival
Le Festival international des rythmes du monde de Saguenay Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Lorsqu'on s'attarde au programme des principaux partis politiques, on voit bien qu'ils ont chacun leur vision du développement de la culture au Québec. Pourtant, depuis le début de la campagne électorale, les engagements en ce sens ont rarement été à l'avant-plan. À qui la faute?

Un texte de Catherine Paradis

Alors que le cinéaste de Chicoutimi Sébastien Pilote vient de rafler les grands honneurs au Festival international du film de Toronto, tous les candidats dans son patelin natal s’entendent pour dire que le milieu culturel a été bien loin des projecteurs de la campagne électorale dans les dernières semaines.

Vous avez bien raison. Pourquoi? La question vaut la peine d’être posée, ont répondu un à un les aspirants députés dans Chicoutimi.

On en revient presque à la question de l’œuf ou la poule.

J’ai participé à plusieurs débats régionaux, mais personne n’a posé de question sur nos engagements en matière de culture.

Pierre Dostie, candidat de Québec solidaire dans Chicoutimi

Des débats portant directement sur la culture ont été organisés à Sherbrooke et dans l’Outaouais notamment. Un autre débat culturel est organisé à Montréal lundi soir.

Selon Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean, la culture a généré des retombées économiques plus importantes que l’industrie de l’agriculture ou de la foresterie avec 211 millions de dollars en 2012.

La candidate péquiste Mireille Jean ajoute que les acteurs de chaque milieu, comme la culture ou l’environnement par exemple, ont un devoir de s’impliquer dans le débat afin de provoquer les discussions, particulièrement en période électorale.

Il faut que les membres de tous les secteurs, dont le milieu culturel, lancent des débats pour que ça puisse faire partie de la discussion collective.

Mireille Jean, candidate du Parti québécois dans Chicoutimi

Consensus culturel?

En juin, la première politique culturelle du Québec depuis 1992 été présentée par le Parti libéral (PLQ) et elle a été saluée par le milieu.

Depuis le début de la campagne électorale, même les partis qui proposent d’aller plus loin s’entendent pour dire que la politique proposée est une bonne base.

C’est ce qui fait dire à la candidate libérale dans Chicoutimi, Marie-Josée Morency, que la culture semble être un dossier moins prioritaire que d’autres actuellement.

Tous les jours, on me parle de pénurie de main-d’œuvre et d’exode des jeunes. Les autres engagements de tous les candidats se retrouvent un peu dilués dans ces deux réalités-là et c’est compréhensible.

Marie-Josée Morency, candidate libérale dans Chicoutimi

Son adversaire de la Coalition avenir Québec (CAQ), Andrée Laforest, estime au contraire que les électeurs réalisent que ces enjeux sont intimement liés à la culture.

Moi, on me parle d’économie et la culture est un pilier économique important. On me parle de financement non reçu pour les groupes culturels et communautaires.

Andrée Laforest, candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Chicoutimi

Engagements des partis en matière de culture :

Québec solidaire :

  • Création d’un nouveau Fonds culturel pour développer les artistes en région;
  • Offrir quatre activités culturelles par année aux élèves;
  • Financer les bibliothèques publiques.


Parti québécois :

  • Passeport culturel de 50 $ pour les jeunes et offrir des livres québécois aux jeunes;
  • Soutien à la création et à la mise en marché des créateurs;
  • Valoriser le rayonnement des artistes.


Coalition avenir Québec :

  • 5 M$/année pour acheter des livres dans les bibliothèques scolaires;
  • Offrir deux sorties culturelles par année aux élèves.


Parti libéral du Québec :

  • 600 M$ pour mettre en œuvre la nouvelle politique culturelle, comprenant l’accès gratuit aux musées une fois par mois et la création d’un Fonds du patrimoine culturel.
Notre dossier sur les élections provinciales 2018 au Québec

Saguenay–Lac-St-Jean

Culture