•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Priorité donnée au renouvellement de l'école Évangéline à l'Î.-P.-É.

L'école Évangéline à Abram-Village, à l'Île-du-Prince-Édouard.

L'école Évangéline à Abram-Village, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Commission scolaire de langue française (CSLF) de l'Île-du-Prince-Édouard fait du renouvellement de l'école Évangéline, son projet d'infrastructure prioritaire pour les cinq prochaines années.

Un texte de François Pierre Dufault

L'école située à Abram-Village, dans la région Évangéline, est la plus ancienne des six écoles de langue française de la province. Certaines parties du bâtiment ont été construites dans les années 1960.

Il y a des parties de la bâtisse qui ont plus de 60 ans. Il faut voir au final si c'est plus avantageux de rénover [l'école] ou d'avoir une nouvelle bâtisse, soupèse Émile Gallant, le président de la CSLF.

Rénovations ou remplacement ?

C'est la première fois que l'administration scolaire soumet un plan quinquennal au gouvernement provincial.

La CSLF estime qu'il en coûterait un peu plus de 20 millions de dollars pour rénover ou remplacer l'école Évangéline. Son président note qu'en raison de l'âge du bâtiment, des rénovations ne seraient pas nécessairement beaucoup moins chères qu'une nouvelle construction.

C'est une école qui a connu quatre ou cinq phases d'agrandissement. Il y aurait quand même pas mal de travail à faire [pour la rénover].

Émile Gallant, président de la Commission scolaire de langue française de l'Île-du-Prince-Édouard

Si le gouvernement approuve le plan d'infrastructure de la CSLF, celle-ci se donne environ un an pour décider si elle rénove ou si elle remplace l'école Évangéline. Les travaux débuteraient en 2020.

Entre temps, l'administration scolaire demande 2,3 millions de dollars à la province afin d'agrandir le gymnase à l'École-sur-Mer. L'école située à Summerside accueille désormais des élèves de la 10e à la 12e année, mais son gymnase, conçu pour des classes de niveaux primaire et intermédiaire, ne répond pas aux normes provinciales pour des classes de niveau secondaire.

Projet avorté d'école secondaire unique

En 2016, le gouvernement a proposé à la CSLF de construire une nouvelle école secondaire de langue française entre Summerside et la région Évangéline. La communauté acadienne et francophone a rejeté catégoriquement le projet, préférant conserver les classes de 10e à 12e années à l'école Évangéline et ajouter des classes de niveau secondaire à l'École-sur-Mer.

Le gouvernement a finalement approuvé l'ajout des classes de 10e à 12e années à Summerside.

Le plan quinquennal d'infrastructure de la CSLF comprend aussi l’agrandissement de l’École François-Buote, à Charlottetown, et l’aménagement d’une salle de métiers et d’arts culinaires à l’École Pierre-Chiasson, à Deblois.

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard doit déposer son prochain budget d'immobilisation à la fin novembre.

Île-du-Prince-Édouard

Éducation