•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec solidaire veut miser sur le développement économique des régions

Une candidate de Québec solidaire fixe la caméra dans son local électoral.
Émilise Lessard-Therrien, candidate de Québec solidaire dans Rouyn-Noranda-Témiscaminge Photo: Radio-Canada / Lise Millette

Québec solidaire souhaite constituer un fonds de diversification économique, financé notamment par diverses redevances imposées aux compagnies extractrices, dont les mines et les embouteilleurs d'eau.

Un texte de Lise Millette

La candidate dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, espère aussi optimiser les ressources naturelles et même faire en sorte de mettre sur pied une bioraffinerie dans la région.

On est une région où il y a beaucoup d'activités forestières, beaucoup d'activités agricoles, et on voit un potentiel dans les résidus forestiers et agricoles pour faire des biocarburants. Et dans notre logique de dire qu'on veut de la deuxième transformation en région, ça peut impliquer une bioraffinerie en région pour pouvoir transformer ces résidus-là en biocarburants, croit-elle.

Émilise Lessard-Therrien aimerait que l'Abitibi-Témiscamingue développe ses diverses filières économiques pour être plus qu'une région ressource.

On est une région de matières premières et moi je me dis tout le temps, est-ce qu'on ne pourrait pas être autre chose? Est-ce qu'on ne pourrait pas mettre au service de la région la créativité des gens d'ici dans la transformation de la ressource? Quand on transforme la ressource chez nous, on n'a pas besoin d'envoyer nos ressources à l'extérieur pour les faire revenir sous forme de produits transformés. Je pense qu'il y a une étape qu'on peut faire ici en région, a ajouté Émilise Lessard-Therrien.

Le développement régional, pour Québec solidaire, passe aussi par le soutien à l'agriculture, qui s'inscrit dans un modèle agricole axé sur la souveraineté alimentaire. Émilise Lessard-Therrien, elle-même agricultrice, prône le concept « d'assiette locale » depuis le début de sa campagne afin de faire en sorte que les citoyens de chaque région consomment davantage de produits locaux.

Une somme de 160 millions est prévue pour augmenter les programmes en agriculture et aider au développement d'entreprises de deuxième transformation.

Notre dossier sur les élections provinciales 2018 au Québec

Abitibi–Témiscamingue

Politique provinciale