•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rio Tinto a dû réduire sa production d'électricité cet été

Le lac Saint-Jean
Le lac Saint-Jean Photo: Radio-Canada / Lynda Paradis
Radio-Canada

La chaleur et le temps sec de cet été eu des conséquences sur la gestion hydraulique du lac Saint-Jean par Rio Tinto. Cette température a eu un effet à la baisse sur le ruissellement.

Le ruissellement a été de 30 % inférieur à la normale. La pluie tombée cet été s'est évaporée ou a été absorbée par les sols avant même de pouvoir atteindre le réservoir du lac Saint-Jean.

En raison de cet apport en eau, Rio Tinto a dû réduire sa production d'électricité, apprend-on dans un rapport de la compagnie.

L'équipe d'Énergie électrique a tout de même réussi à maintenir le niveau du lac Saint-Jean au-dessus de 14 pieds afin de ne pas nuire aux activités récréatives et nautiques sur le lac.

Des travaux prévus à l’automne

Par ailleurs, Rio Tinto prévoit accomplir plusieurs travaux cet automne. Les secteurs du chemin sur le Lac à Saint-Henri-de-Taillon, du Grand Marais à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix et du chemin des Bernaches à Saint-Gédéon seront rechargés avec du gravier et du sable.

L'embouchure de certains ruisseaux à Dolbeau-Mistasssini sera aussi reconfigurées.

Saguenay–Lac-St-Jean

Énergies renouvelables