•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tornade à Gatineau : 1475 élèves pourraient être déplacés pendant six mois

Un pompier derrière un camion.
Les pompiers de Gatineau combattent un incendie à l'École Mont-Bleu. Photo: Radio-Canada / Kim Vallière
Radio-Canada

L'École secondaire Mont-Bleu a été lourdement endommagée vendredi soir par un incendie après le passage d'une tornade à Gatineau, si bien que les 1475 élèves devront étudier ailleurs, au mieux pour quelques semaines, au pire pour six mois, a indiqué samedi le directeur général de la commission scolaire.

La Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO) n'était pas en mesure d'évaluer le montant des dégâts pour l'instant, mais ceux-ci touchent une grande partie de l'école.

La Ville de Gatineau a indiqué dans un communiqué que les cours y étaient suspendus du 24 au 28 septembre.

Le gymnase ainsi que tout le deuxième étage de l’école où se situent de mes locaux, de mes laboratoires de science, ce sont ces sections qui sont les plus endommagées, quoi qu'il y a des dommages un peu partout dans l’école, a précisé Pierre Ménard, directeur de l'école.

Il faudra tout nettoyer et reconstruire une partie du bâtiment. Les dirigeants de la CSPO ne savaient toujours pas, samedi après-midi, où les jeunes auraient leurs cours cette semaine.

On a des gens qui sont l'oeuvre depuis hier soir et ça ne lâche pas. On regarde où se reloger. Se reloger dans une école est le mieux, parce que c’est adapté pour nous recevoir, mais il va falloir travailler des doubles horaires parce que nos écoles sont [au maximum de leur] capacité, la CSPO étant en croissance depuis quelques années, a exprimé Jean-Claude Bouchard, directeur général de la CSPO.

Ça va être un casse-tête.

Jean-Claude Bouchard, directeur général de la CSPO

Un million de dollars en aide d'urgence

De passage dans la région, le premier ministre sortant, Philippe Couillard, a annoncé une aide d'urgence d'un million de dollars qui sera administrée par la Croix-Rouge pour venir en aide aux sinistrés québécois de la tornade qui a blessé des dizaines de personnes et a privé plus de 200 000 clients d'électricité en Outaouais et dans l'Est ontarien.

Si ça doit durer plus longtemps, il y aura d'autres fonds disponibles. Nous ferons les évaluations au fur et à mesure, de façon à ce que personne ne tombe entre les craques, si je peux m'exprimer de cette façon.

Philippe Couillard, premier ministre sortant

Les dégâts sont importants en Outaouais samedi après le passage de la tornade. Bâtiments endommagés, arbres déracinés, feux de circulation hors service, lampadaires tombés... L'heure est désormais à l'inspection des bâtiments, puis au nettoyage.

À 20 h samedi, 14 111 clients d'Hydro-Québec étaient toujours privés d'électricité.

À Gatineau, plus de 200 employés municipaux ont été mobilisés. Le Service de sécurité incendie procède à l'inspection des infrastructures et des bâtiments municipaux touchés par la tornade et la tempête.

Le secteur le plus touché compte 215 bâtiments, dont 1686 logements, selon un communiqué de la Ville de Gatineau.

Aux personnes qui ont un appareil mobile, vous pouvez suivre ici notre couverture en direct (Nouvelle fenêtre).

Par ailleurs, deux bâtiments appartenant à l’Office municipal d’habitation de Gatineau (OMHG) ont été touchés, selon un communiqué de l’organisme, ce qui fait en sorte que 12 ménages de ces logements sociaux ont dû être déplacés.

La Ville indique qu’entre 500 et 600 personnes se sont présentées, samedi, à une séance d’information au centre de services aux sinistrés, situé au campus Gabrielle-Roy du Cégep de l'Outaouais, afin d'être pris en charge.

Un homme qui scie un arbre. Les citoyens de Gatineau sont à l'oeuvre pour procéder au nettoyage de leur quartier. Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

On a des inspections pour qu’on sache qui peut retourner à la maison, parce que c’est ça notre priorité… On est vraiment dans l’aide aux personnes, a expliqué le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

Nos pompiers essaient de catégoriser chaque édifice, parce que si l’édifice est fini et qu’il est dangereux, il sera fermé pour de bon. Mais il y a peut-être des édifices où les gens peuvent aller chercher des choses, un portefeuille, puis ressortir après. Même s’ils ne réintègrent pas complètement, ils auraient accès à des choses qui sont précieuses pour eux et qui leur permettent de se replacer le plus rapidement possible, a-t-il ajouté.

Un homme qui ramasse des débris dans le secteur Mont-Bleu.Les citoyens de Gatineau se serrent les coudes pour nettoyer les débris causés par la tornade. Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Bon nombre de rues sont fermées à la circulation. Le boulevard Saint-Joseph est fermé à la circulation entre le boulevard Mont-Bleu et le carrefour giratoire Jean-Proulx. Toutes les autres voies de circulation de Gatineau ont été dégagées et la circulation se fait normalement, indique un communiqué de la Ville de Gatineau.

Un mur sur une voiture.Des vents violents ont détruit une maison dans la MRC de Pontiac. Photo : Radio-Canada / Kim Vallière

Ottawa-Gatineau

Incidents et catastrophes naturelles