•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jour 30 de la campagne électorale dans l’Est-du-Québec

Philippe Couillard, devant un micro, dans un studio de radio.
Philippe Couillard en entrevue. Photo: Radio-Canada / Dany Pilote

Le chef libéral, Philippe Couillard, a de nouveau tenté de justifier ses propos sur les possibilités pour une famille de se nourrir à prix très abordable, ce qui a encore une fois beaucoup fait réagir. De son côté, le chef péquiste, Jean-François Lisée, a dû expliquer pourquoi il avait questionné Manon Massé sur la gouvernance de Québec solidaire au début du dernier débat télévisé jeudi soir.

Je pense que Québec solidaire n’a pas eu à se livrer à une reddition de comptes quotidienne comme nous avons eu à le faire, les trois autres partis, a notamment fait valoir Jean-François Lisée dans sa défense.

Le chef du PQ Jean-François LiséeLe chef du Parti québécois Jean-François Lisée estime que Québec solidaire a eu « une free ride » jusqu'ici dans la campagne électorale. Photo : Radio-Canada / Sébastien Gauvin Blanchet

Pour sa part, François Legault a confirmé en entrevue au Téléjournal Québec qu’il tiendrait son rassemblement électoral dans la région de la capitale le soir du vote, signe que la formation politique s'attend à des gains dans la région.

Bas-Saint-Laurent

À peine trois des cinq candidats dans la course dans Rivière-du-Loup/Témiscouata se sont présentés au conseil municipal de Trois-Pistoles pour entendre les préoccupations des élus.

Jean D'Amour du Parti libéral, Vincent Couture du Parti québécois, et Denis Tardif de la CAQ ont répondu favorablement à l'invitation.

Les conseillers et le maire leur ont transmis les projets prioritaires. Parmi eux, l'aide financière pour la traverse Trois-Pistoles/Les Escoumins, la réfection de la piscine régionale et du garage municipal et le maintien des services du CISSS BSL à Trois-Pistoles.

Le maire de Trois-Pistoles, Jean-Pierre RiouxLe maire de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Le candidat du Parti québécois dans Côte-du-Sud, Michel Forget, s'engage à soutenir les organismes sociaux et communautaires de sa circonscription.

Il compte les aider à combler leurs besoins en matière d'emplois.

L'an dernier, cet enseignant en informatique au Cégep de La Pocatière avait trouvé 13 stagiaires français disposés à travailler gratuitement dans des organismes de la région.

Michel Forget s'engage à relancer cette initiative.

Il estime pouvoir trouver 23 stagiaires, cette fois-ci pour répondre aux besoins des organismes.

Michel Forget, candidat pour le Parti québécois dans la circonscription de Côte-du-SudMichel Forget, candidat pour le Parti québécois dans la circonscription de Côte-du-Sud Photo : Courtoisie de Michel Forget

Encore cette année, on va offrir aux organismes communautaires de la région des possibilités d’avoir des stagiaires gratuits, indique Michel Forget. On a vraiment répondu à un besoin. C’est surtout des bases de données que ces étudiants développent ou carrément au niveau des sites web.


Gaspésie

Le candidat de la Coalition avenir Québec dans Matane-Matapédia, Mathieu Quenum, promet qu'un gouvernement de la CAQ donnera des moyens à Investissement Québec, pour soutenir les entreprises en régions.

Mathieu Quenum affirme par ailleurs que l'intégration des immigrants sous le règne libéral est un échec total.

Selon, lui CAQ interviendra plus efficacement, de manière à répondre aux besoins de main-d’œuvre des régions du Québec.

Mathieu Quenum, candidat de la CAQ dans Matane-MatapédiaMathieu Quenum, candidat de la CAQ dans Matane-Matapédia Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

Avec un gouvernement de la CAQ, nous allons accélérer le processus de reconnaissance des acquis, afin de permettre aux immigrants qualifiés d'exploiter leur plein potentiel lorsqu'ils arrivent au Québec rapidement et surtout dans les régions, soutient Mathieu Quenum. Nous allons régionaliser l'immigration. Ce n'est pas normal que 80 % des immigrants se retrouvent dans les cinq grandes villes du Québec et les régions sont complètement oubliées.

La candidate de Québec solidaire dans Matane-Matapédia, Marie-Phare Boucher, croit que son parti est le meilleur pour les régions.

En conférence de presse ce matin à Mont-Joli, elle a tenté de briser l'image que se font certains de son parti et surtout la perception qu'il serait « montréalocentriste ».

Je trouve que c’est un préjugé qui n’a pas lieu d’être, en tous cas qui n’a plus lieu d’être, parce que Québec solidaire a des idées super intéressantes au niveau des régions.

Marie-Phare Boucher, candidate de Québec solidaire dans Matane-Matapédia
Marie-Phare Boucher, candidate de QS dans Matane-MatapédiaMarie-Phare Boucher, candidate de QS dans Matane-Matapédia Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

Marie-Phare Boucher souhaite améliorer l'apprentissage des rudiments de l'agriculture, créer de nouvelles places subventionnées en centre de la petite enfance et bâtir un plan d'action concret pour agir contre l'érosion des berges.

Côte-Nord

La date de l'élection provinciale et les modalités du vote par anticipation suscitent de la grogne chez de nombreux chasseurs, notamment sur la Côte-Nord.

Une quarantaine de personnes attendent en file.La file était longue ce matin au bureau du Directeur général des élections pour aller voter par anticipation. Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

L'organisme Culture Côte-Nord se désole que les enjeux liés à la culture soient généralement absents de cette campagne électorale.

Culture Côte-Nord, l'ancien Conseil régional de la culture et des communications, invite donc tous les candidats des circonscriptions de René-Lévesque et de Duplessis à répondre à une série de questions et à se positionner sur les enjeux qu'ils entendent défendre au cours d'un prochain mandat.

Les réponses seront rendues publiques et transmises aux quelque 230 membres de Culture Côte-Nord d'ici la fin de cette campagne électorale.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais, William Phénix, Louis Lessard, Sylvie Aubut, Julie Marceau et François Messier

Côte-Nord

Politique provinciale