•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tentative de meurtre par engin explosif : un crime aux « circonstances exceptionnelles »

Deux policiers en uniformes de combat sont sur un balcon devant la porte d'un appartement.
Leon Nepper a été arrêté le 13 septembre dans une maison pour personnes âgées de Whitehorse. Photo: Gendarmerie royale du Canada
Radio-Canada

Leon Nepper de Whitehorse fait face à des accusations supplémentaires de tentative de meurtre et de voie de fait grave, car il aurait posté un engin explosif à son frère, un résident de l'île de Vancouver.

L'homme de 73 ans était déjà accusé d'avoir envoyé un engin explosif par la poste dans l'intention de causer des blessures ainsi que de possession d'un engin explosif.

Le procureur de la Couronne chargé du dossier affirme qu'une telle accusation de tentative de meurtre au Yukon « dans ces circonstances-là, c’est exceptionnel. Je ne pense pas qu’on voit ça souvent ».

Étant donné la nature de l’objet qui a été envoyé, étant donné la nature de l’explosif, la nature de l’explosion elle-même, la Couronne en est venu à la conclusion qu’il y a avait des motifs raisonnables de croire qu’il s’agissait d’une tentative de commettre un meurtre sur la personne qui a reçu le paquet.

Ludovic Gouaillier, procureur de la Couronne

Leon Nepper est par ailleurs sous ordonnance de ne pas contacter directement ou indirectement son frère ou sa belle-soeur.

Blessures importantes

Les victimes Roger Nepper et son épouse Shirley Bowick ont ouvert le paquet le 11 septembre dernier dans leur domicile de Port Alice en Colombie-Britannique.

Un petit robot sur chenilles devant un grand camion dans un stationnement, avec en arrière-plan un camion de pompiers.Lors de l'arrestation, la Gendarmerie royale du Canada a déployé un robot télécommandé servant à la neutralisation de bombes. Photo : Gendarmerie royale du Canada

La fille de madame Bowick, Melanie Dawn Bowick, a affirmé à CBC que Roger Nepper a perdu des phalanges à trois doigts, a subit des brûlures et des clous ont dû être retirés de son ventre. Sa mère souffre également de brûlures et d’un choc suite à l'incident.

Leon Nepper a été arrêté à son domicile de Whitehorse, une résidence pour personnes âgées, deux jours plus tard.

Un dossier compliqué par la nature transfrontalière

En raison des nouvelles accusations, la Cour suprême du Yukon se chargera désormais de toutes les accusations. L'accusé perd donc, du moins pour l’instant, la possibilité de demander une libération provisoire.

Ludovic Gouaillier devant le palais de justice du Yukon.Le procureur de la Couronne, Ludovic Gouaillier, compte entre autres présentement trois dossiers d'homicides ou de tentative de meurtre à sa charge. Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Le procureur de la Couronne, Ludovic Gouaillier, explique que bien que le crime ait été en partie commis en Colombie-Britannique, il en a été décidé de garder tout le dossier devant les tribunaux du Yukon pour simplifier les procédures et éviter les dédoublements.

« Ça pose des complications au niveau du processus décisionnel, au niveau de l’enquête. Il y a deux forces de police qui sont impliquées donc ça a nécessairement créé un délai au niveau de l‘analyse du dossier. Ensuite, il va y avoir des questions de logistique si jamais il y a un procès dans le dossier, on sait que les victimes habitent en Colombie-Britannique donc c’est un peu différent des dossiers qu’on voit habituellement où tout le monde habite au Yukon. »

Grand-Nord

Procès et poursuites