•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal : le nouvel amphithéâtre du parc Jean-Drapeau génère de l'opposition

Le projet d'amphithéâtre extérieur au parc Jean-Drapeau.
Piknic Électronic et evenko s'inquiètent pour la diffusion de leurs événements sur le nouveau site du parc Jean-Drapeau. Photo: Société du parc Jean-Drapeau
Radio-Canada

L'opposition s'organise à Montréal contre le transfert prévu du Piknic Électronik et des événements présentés par le promoteur evenko sur l'île Notre-Dame vers un nouvel amphithéâtre en cours d'aménagement sur l'île Sainte-Hélène. Des pétitions lancées par les deux groupes ont permis d'accumuler plus de 17 000 signatures en ligne.

Un texte de Yasmine Khayat

Evenko, qui organise les plus grands festivals de musique à Montréal, s’est associé aux organisateurs des rassemblements hebdomadaires Piknic Électronik. Ils en appellent au soutien de la population lors des consultations publiques en cours sur l'avenir du parc Jean-Drapeau.

« Faites entendre votre voix auprès des décideurs publics pour qu’ils sachent à quel point vous tenez à la présence d’Osheaga, ÎleSoniq, Heavy Montréal et ’77 Montréal au parc Jean-Drapeau », peut-on lire dans la pétition lancée il y a deux semaines sur le site Change.org.

Dans le manifeste de la pétition, evenko ajoute qu’« il faut continuer de présenter les festivals au parc pour permettre aux Montréalais et aux visiteurs de découvrir l’endroit et d’y vivre des expériences mémorables ».

Travaux majeurs

En raison de la mise en chantier du Plan d’aménagement et de mise en valeur de l’île Sainte-Hélène, l’ensemble des festivals ont été relocalisés sur l’île Notre-Dame. Cette décision s'applique également aux événements organisés par la société paramunicipale du parc Jean-Drapeau, comme Les Week-ends du monde.

Le réaménagement de l'île et la construction d'un nouvel amphithéâtre de 65 000 places, commencés l'an dernier, sont en voie d'être complétés d'ici la fin de l'année.

Pour la Société du parc Jean-Drapeau (SPJD), la priorité est à l’élaboration d’un nouveau plan directeur pour 2018-2028, le dernier datant de 1993. Ce plan devrait tenir compte des multiples dimensions du parc.

La SPJD veut mettre en valeur les attraits naturels des lieux, promouvoir davantage de manifestations artistiques et ne pas occulter l’histoire patrimoniale au profit d’activités de divertissement. L’expérience des usagers devrait répondre à tous les goûts, indique-t-on.

Ce plan devrait refléter la volonté de l’ensemble des partenaires et des citoyens. Une démarche participative qui répondrait aux besoins de tous les visiteurs, affirme l'organisation.

Selon un état des lieux publiés au printemps dernier par la SPJD, les responsables souhaitent « réduire les conflits créés par les besoins et préoccupations divergentes et faciliter la prise de décisions ».

Consultation publique

À cet effet, des consultations ont été lancées en avril par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM). Celles-ci prendront fin au cours des prochaines semaines. Evenko et Piknic Électronik déposeront d'ailleurs leurs mémoires à l’OCPM le 2 octobre.

Pour la SPJD, les décisions relatives aux futurs emplacements des festivals ne sont pas d’actualité, puisque le plan directeur n’est pas encore finalisé. Cette démarche sera effectuée à la suite du processus de concertation.

Il n’a jamais été question de sortir les événements du parc Jean-Drapeau. On ramène les événements qui étaient dans le passé sur l’île Notre-Dame, de façon temporaire, sur l’île Sainte-Hélène.

Geneviève Boyer, chef des communications pour la Société Jean-Drapeau

La SPJD affirme par ailleurs qu'il est pour l'instant prématuré de discuter de l'emplacement exact des futures scènes.

De plus, elle tient à assurer que le nouvel amphithéâtre « sera fonctionnel » et que l'enjeu d'équilibre entre les divers attraits du site se retrouvera au cœur du nouveau plan directeur du parc.

Montréal réagit

Dans une déclaration transmise par courriel, l'administration Plante indique « avoir très hâte de voir ce qui émanera des consultations publiques sur le plan directeur du parc Jean-Drapeau ».

Selon Geneviève Jutras, attachée de presse de la mairesse Valérie Plante, Montréal « a une vision pour ce grand espace, une vision qui consiste à revaloriser ce grand parc en misant sur ses espaces verts et à replacer le citoyen au cœur de sa mission fondamentale ».

Mme Jutras a également indiqué que l'administration « a investi des dizaines de millions de dollars dans les infrastructures d'accueil des grands événements dans la portion sud du parc », et qu'elle désire « travailler avec l'ensemble des partenaires pour profiter pleinement de ces investissements ».

Infrastructures

Société