•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crise des opioïdes : Andrea Horwath craint que la situation empire

Deux femmes donnant une conférence de presse.
La chef de l'opposition, Andrea Horwath, en compagnie de la députée de Thunder Bay—Atikokan, Judith Monteith-Farrell. Photo: Radio-Canada / Miguel Lachance
Radio-Canada

La chef de l'opposition officielle à Queen's Park, Andrea Horwath, était de passage vendredi à Thunder Bay, où elle a dénoncé la lenteur avant l'ouverture d'un site de prévention des surdoses. Selon elle, ce retard augmente l'encombrement de l'urgence de l'hôpital régional, qui déborde depuis plusieurs mois.

Un texte de Miguel Lachance

La chef néo-démocrate s'inquiète que de nouvelles coupures dans les services de santé mentale et de dépendances empirent la situation dans le Nord-Ouest de l'Ontario.

En 2017, plus de 6300 visites à l’urgence du Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay étaient liées à des problèmes de santé mentale ou d’utilisation de drogues.

Les cas suspectés [à l’hôpital de Thunder Bay] ont presque doublé depuis un an. On peut non seulement sauver des vies grâce à un site de prévention des surdoses, mais aussi aider à désengorger l’urgence.

Andrea Horwath, cheffe de l'opposition officicielle de l'Ontario

En retardant l’ouverture d’un centre, le premier ministre indique qu’il ne se préoccupe pas des personnes dépendantes, ajoute Mme Horvath. Il devrait pourtant être bien placé pour comprendre, à cause de son frère, que ces gens ont besoin d’aide.

Selon Hayley Chazan, l'attachée de presse de la ministre de la Santé Christine Elliott, le ministère est en train d'étudier la situation en écoutant des experts et des personnes souffrant de dépendance : Toutes ces voix permettront bien comprendre la situation et de faire des recommandations.

Aucun nouveau site ne sera ouvert entre-temps, déclare la porte-parole en ajoutant que la révision du programme devrait se conclure rapidement.

La chef de l’opposition a également commenté les réponses des ministres Christine Elliott et Lisa MacLeod à propos du suicide de jeunes autochtones dans les communautés du Nord, en réaction à une intervention du néo-démocrate Sol Mamakwa.

C’est une bonne chose qu’ils reconnaissent la gravité de la situation et que cela prendra une solution permanente qui inclut de meilleurs logements, l’accès à l’eau potable et du soutien en santé et en éducation, a déclaré Mme Horwath.

Elle ajoute cependant qu’elle n’a pas beaucoup d’espoir de voir une amélioration rapide de la situation à cause de l’annonce d’un déficit plus important que prévu et des coupes budgétaires qui pourraient suivre.

Nord de l'Ontario

Santé publique