•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeux vidéo rétro ont la cote au Tokyo Game Show

Une photo montrant le manche analogique d'une machine d'arcade.
Les jeux vidéo qui étaient populaires dans les années 1980 font un retour en force au Japon. Photo: iStock
Agence France-Presse

Ce n'est pas ce qui épate le plus, mais à en juger par la gaieté de ceux qui s'y adonnent au Tokyo Game Show, les jeux vidéo rétro des années 80 ont un vrai public, ravi que les fabricants remettent leurs premières consoles au goût du jour.

« Les jeux d'hier ne sont certes pas beaux, mais on y jouait entre copains d'école dans les salles d'arcade, et y jouer était indissociable de cette amitié. Pour cette raison, quand on s'y remet aujourd'hui, tous ces souvenirs refont surface », raconte à l'AFP Soichiro Morizumi, qui lui-même est à la fois joueur et concepteur.

« Les jeux actuels sont certes beaux, mais ils ne véhiculent pas du tout les mêmes sensations », ajoute-t-il.

Fidèle à ce salon annuel, le plus grand d'Asie, Sony expose bien sûr ses dernières consoles haut de gamme (PlayStation 4), jeux et accessoires de réalité virtuelle, mais aussi, et ce fut la surprise annoncée juste avant l'ouverture du Tokyo Game Show, une réplique miniaturisée de sa première console, la PlayStation Classic.

« 24 ans tout juste après sa commercialisation au Japon, nous proposons cette variante non seulement pour les adeptes de la première heure, mais aussi pour ceux qui n'ont pas connu cette console », explique Shu Takura, porte-parole de Sony Interactive Entertainment.

Nintendo aussi au rendez-vous

Sony s'engouffre ainsi à son tour sur un créneau sur lequel est déjà présent son compatriote et rival Nintendo, qui a rencontré un immense succès avec les mini rééditions de ses Nintendo NES et Super Nintendo.

D'autres ont flairé le filon depuis plus longtemps, mais ont dû attendre avant de décrocher la timbale : c'est le cas de la société Hamster, qui acquiert des licences pour proposer des versions des anciens jeux de bornes arcade (Mario Bros., Donkey Kong, Elevator Action, Nova2001), à télécharger sur les plus récentes consoles (la PS4 de Sony, la Switch de Nintendo ou la Xbox de Microsoft).

Et la firme Hori vient compléter l'offre avec une reproduction des interfaces à manches analogiques et boutons sur lesquels s'excitaient les joueurs dans les salles dédiées.

Les jeux d'une génération

« Ces derniers temps, les jeux des années 80 sont redevenus extrêmement populaires et le marché est en train d'exploser », décrypte Satoshi Hamada, PDG de Hamster, qui prédit de beaux jours à la tendance rétro au fur et à mesure que les générations successives atteindront l'âge de la nostalgie.

« Les joueurs d'alors ont aujourd'hui plus de 40 ans, et ils ont encore envie de jouer, mais les nouveautés actuelles sont trop complexes pour eux. Ils veulent la simplicité d'avant, parce qu'ils ont vieilli », dit-il, devant des stands pris d'assaut par des quadra ou quinquagénaires.

Le Tokyo Game Show, qui fait aussi la part belle aux jeux à la pointe sur Nintendo Switch, PS4, PC ou téléphones intelligents, se tient depuis jeudi et jusqu'à dimanche en banlieue de Tokyo, les deux premiers jours étant réservés aux professionnels.

Quelque 250 000 visiteurs y sont attendus et 668 entreprises de 41 pays présentes.

Pour la première fois, Nintendo, qui snobait le salon depuis l'origine, est de la partie. Toutefois, le pionnier nippon du secteur n'a qu'un petit espace fermé de rendez-vous professionnels, uniquement destiné à attirer des concepteurs indépendants pour sa console Switch, alors que Sony dispose d'une immense aire de jeu où le grand public est invité à tester ses nouveautés.

Jeux vidéo

Techno